ECLECTIK 2013 – Tribuna / Mai (Montréal, arts interculturels)

 
 
 
 PHOTO ECLECTIK 2013 HI RES credit Emily Gan
 
PHOTO ECLECTIK 2013 HI RES credit Emily Gan 
 
 
 
 
 
 
 
 ECLECTIK 2013

 

Tribuna

 
31 mai et 1er juin 2013
 
 
 
 
 
 
 

Logée à l’enseigne de la tribuna, ECLECTIK 2013 sera à l’image de cette saison : « socialement engagée ». À coups de gueule et à coups de coeur, avec fougue, virtuosité et sensibilité, la parole citoyenne artistique occupera l’espace scénique du Montréal, arts interculturels. Pour cette 6e manifestation multidisciplinaire annuelle, une trentaine d’artistes endosseront l’habit de porte-parole pour les causes qui leur sont chers. Performeurs, slameurs, danseurs, poètes du spoken word, cinéastes, acteurs, artiste-installateur et auteurscompositeurs- interprètes participeront à ce cabaret « mani-festif ». Tribune libre interdisciplinaire, l’art engagé se pare de tous ses atours pour ce 6e ECLECTIK. En prime, cette année, quatre courts métrages du British Council et du Scottish Documentary Institute seront présentés en primeur nord-américaine.  

 

Déf. Lieu élevé d’où les orateurs grecs et romains haranguaient le peuple. 

 

Pour cette 6e mouture, neuf nouvelles créations nous seront servies dont The Bandit Queen de Geeta et La terre nous est étroite de Hinda Essadiqi 

 

TRIBUNA cinéma Réalisés en Palestine ou en Lybie lors d’ateliers cinématographiques, quatre courts métrages seront projetés en primeur au MAI. Check-Point Boy – Ramallah Stories (2013) de Shireen Abu Hamda relate le quotidien de garçons palestiniens tenus de vendre divers objets et bric-à-brac aux postes de contrôle militaires pour subvenir aux besoins de leur famille. 

 

Trilogie ayant pour thème la révolution libyenne, Tripoli Stories (2012) jette un regard incisif sur le Printemps arabe et ses lendemains incertains. Avec THE SECRET ROOM (2012) Ibrahim Y. Shebani raconte l’histoire d’un gardien au Musée national de Libye, qui, au péril de sa vie, doit protéger précieux artefacts et oeuvres d’art du patrimoine national. GRAFFITI (2012) d’Anas El Gomati et d’Ibrahim El Mayet donne à voir des émotions longuement réprimées et maintenant graffitées sur les murs des édifices. GRANNY’S FLAGS (2012) de Naziha Arebi montre le visage humain de la révolution – celui d’une mère de huit enfants – qui rêve de liberté.

 

Enfin, ECLECTIK dévoilera en primeur La terre nous est étroite (2013) la vidéo danse créée par Hinda Essadiqi. Inspirée de l’oeuvre du poète palestinien Mahmoud Darwich « La terre nous est étroite », cette vidéo est un court poème en mouvement, un instant suspendu où le corps de l’une s’imbrique dans les pensées de l’autre et où la musique de la voix vient porter l’écho d’un peuple lointain. 

 

TRIBUNA – musique The bandit queen (2013) de Geeta assumera la riposte face à l’injustice et à la violence faites aux femmes et plus spécifiquement aux viols crapuleux survenus récemment en Inde. Accompagnée du multi-instrumentiste François Girouard, la poète et auteure-compositrice-interprète nous convie dans son univers surréaliste, un monde singulier de métamorphoses où s’entrelace folie, rêverie et révolte. 

 

Auteur-compositeur-interprète Emmanuel-Ricardo Lamour-Blaise dit Emrical, se distingue par ses récits autobiographiques et ses polaroïds sociaux. Muni d’une prose coupée au couteau, propre au hip-hop et au slam, Emrical chante dans l’urgence d’agir. Entouré sur scène de quatre musiciens – Jean-Daniel Thibeault- Desbiens, Malika Tirolien, Vincent Stephen-Ong et Jonathan Lorgis – Emrical interprète Combien de morts (2012), une chanson sur le drame de l’Affaire Villanueva et I free Ka (2013), une oeuvre qui porte sur les enfants de la diaspora d’ascendance africaine.

 

Wesli livrera en solo un extrait de son deuxième album, Liberté dans le noir (2013), un cocktail particulièrement explosif de musique racine haïtienne coloré de reggae, de ska, d’afrobeat, de funk, de soul et de hip-hop. Liberté dans le noir (Wes Urban Productions) du Wesliband est considéré comme l’un des « cinq meilleurs albums World de 2011 au Québec». Manifestif !

 

TRIBUNA installation + spoken word + performance Le mur des indignations (2013) consiste en un mur pour lequel le public est invité à inscrire son indignation du jour sur cette surface. Ici, Soufia Bensaïd proclame le droit souverain à la dignité. Artiste interdisciplinaire, Bensaïd allie dans sa pratique les arts visuels, l’art performance et le mouvement.

 

Armé de son HOW DARE YOU SPEAK/10 THINGS I HATE ABOUT YOU (2011), le poète et slameur Kym Dominique-Ferguson mitraille le racisme à coups de gueule en toute sincérité. Cinéaste, pamphlétaire et directeur artistique de Madpoetix Productions, Dominique-Ferguson dénonce l’intimidation avec une violence passionnée.

 

La poète métis du spoken word Moe Clark nous convoque à son Zan – Squaw (2013). Enveloppée de projections photographiques – visages de femmes voilées en Iran et au Kurdistan – de Shahrzad Arshadi, artiste-activiste d’origine iranienne, Clark célèbre l’esprit des ancêtres. Aux projections photographiques s’amalgament un univers sonore inusité : des envolées perses envoûtantes et des chants de gorges inuits.

 

TRIBUNA théâtre Diatribe virulente sur l’affreuse réalité des enfants travaillant dans les mines de Kinshasa, UMVUAYI (2010) est un véritable cri du cœur incarné par Kens Mukendi Kakona. Pour cet extrait, le comédien d’origine congolaise est accompagné sur scène de cinq interprètes interdisciplinaires : Antonio Bavaro, Farah Fancy, Rio Mitchell, Padingani Wa Padingani Junior et d’Emilee Valuz. Idée originale de Rachael Van Fossen du collectif The Encounters Project Ensemble. 

 

Avec Une chance qu’on a Richard ! (2013) le public assiste au processus de création pour Tribuna. Campés dans une forêt fictive, lieu symbolique de recueillement, les alter ego de la comédienne Mireille Tawfik et de la chorégraphe Emmanuelle Calvé s’agitent, s’inquiètent et se révoltent. TRIBUNA danse

 

Pour contrer les vicissitudes du genre humain où règne le racisme et la persécution religieuse, la chorégraphe et interprète virtuose de danse indienne, Amrita Choudhury nous propose en offrande un extrait The Bridges of Hope (Les ponts de l’espoir) (2009), une oeuvre salvatrice empreinte de courage et de compassion. 

 

Avec son nouveau solo The Aristocrat (2013) le chorégraphe-interprète Julio Hong apporte une mise en garde contre la perte d’identité. Hong poursuit sa recherche esthétique d’une gestuelle alliant la danse contemporaine et classique aux accents afro-cubains.

 

BOW’T (2013, extrait) rends hommage à ceux qui ont quitté leur patrie d’origine. Accompagnée du percussionniste chevronné Daniel Bellegarde, la chorégraphe et danseuse Rhodnie Désir renoue avec le parcours de ses ancêtres haïtiens par le biais de la danse africaine contemporaine.

 

 

 

 

 

PROGRAMMATION ECLECTIK 2013 

 

 

 

 

CINÉMA

Check-Point Boy — Ramallah Stories Shireen Abu Hamda PREMIÈRE THE SECRET ROOM — Tripoli Stories Ibrahim Y. Shebani PREMIÈRE GRAFFITI — Tripoli Stories, Anas El GomatiIbrahim El Mayet PREMIÈRE GRANNY’S FLAGS — Tripoli Stories_Naziha Arebi  

 

VIDÉO

La terre nous est étroitem  Hinda Essadiqi  

 

MUSIQUE

The bandit queen Geeta PREMIÈRE Combien de morts + I free Ka  EMRICAL Liberté dans le noir Wesli  

 

INSTALLATION

Le mur des indignations Soufia Bensaïd  

 

SPOKEN WORD – PERFORMANCE

HOW DARE YOU SPEAK / 10 THINGS I HATE ABOUT YOU Kym Dominique-Ferguson Zan – Squaw: Taking Back Image, Taking back Voice Moe Clark + Shahrzad Arshadi  

 

THÉÂTRE UMVUAYI   

The Encounters Project Ensemble Une chance qu’on a Richard ! 

Mireille Tawfik + Emmanuelle Calvé PREMIÈRE

 

DANSE  

The Bridges of Hope (Les ponts de l’espoir) Amrita Choudhury The Aristocrat_Julio Hong PREMIÈRE BOW’T Rhodnie Désir.

 

 

 

 

 
 
Billetterie : 514 982-3386
Admission générale : 15 $
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Mai (Montréal, arts interculturels)
3680 Jeanne-Mance, bureau 103
Montréal, Qc
H2X 2K5
514 982-1812 #221
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.