Switch Le projet À LOUER avec JJ Levine / La Maison de l’image et de la photographie

 
 
 
3467 boul St-Laurent
 

 

 

JJ Levine 

 
 
 
 
 
 
 
 
Switch Le projet À LOUER trouve des espaces commerciaux vides et y installe des œuvres d’art qui y demeurent jusqu’à ce que ces espaces trouvent preneur. Le quartier est par la même occasion mis en valeur en bonifiant chacun de ces espaces inhabités, tout en donnant une vitrine aux artistes de la relève. Ce projet veut permettre d’accélérer l’occupation, de revitaliser le quartier, remonter le moral des citoyens et aider à augmenter la valeur des propriétés, tout en créant des emplois dans la communauté.  
 
 
 
À première vue, Switch présente de simples portraits de studio de couples hétérosexuels.Pourtant, en examinant les images de plus près, nous voyons que chaque diptyque révèle deux personnes, et non quatre. Chaque modèle est incarné en homme dans une photographie et en femme dans l’autre. En mettant en scène les mêmes modèles dans chaque dyptique, Switch illustre la nature complexe de la sexualité des sujets photographiés
 
 
La double représentation de l’archétype sexuel défie l’idée habituelle que l’on se fait de lasexualité comme étant stable, cohérente et simple. En parodiant des portraits de bal de finissant, le projet défie le rôle des genres préétabli par ce type de photographies. Switch révèle l’instabilité entre les sexes tout en reconstruisant la dynamique des relations queer et kitsch, offrant une interprétation nuancée du portrait et de sa représentation photographique.
 
 
 
 
 
 
Title : Switch Upon first glance, Switch presents the viewer with pairs of straightforward studio portraits ofheterosexual couples. After closer examination, however, each diptych is revealed to be comprisedof two models, not four. Each model is dressed as a man in one image and as a woman in theadjacent. By staging the same models twice in each pair of photographs, Switch resists giving any clues as to the subjects’ lived genders.
 
 
This conceptual decision to double the gender presentation of a single body challenges the normative idea that gender is stable, consistent or single. A parody of prom-styleportraits, the project specifically challenges the gender roles espoused by such photographs,subverting images of so-called normative existence. Switch reveals the instability of gender whilereconstructing relationship dynamics with a queer and camp sensibility, offering a nuancedunderstanding of portraiture and photographic representation.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
UMA, La Maison de l’image et de la photographie
222, rue Dominion, suite #15
Montréal, QC
H3J 2X1,
Canada
Tel.: 514-933-4000
 
 
 
 
 
 
 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.