Fernand Leduc et Paul-Vanier Beaulieu / Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul

 
 
 
 L’oiseleur, 1956, huile sur toile, 112 x 144 cm. Collection Power Corporation du Canada.

 

 

 

Paul-Vanier Beaulieu

 
 
Survol de son univers
 

 

2 mars au 26 mai 2013

 Johanne Vigneault

 

 

 

Cette exposition vise à démontrer l’ampleur des expérimentations de cet artiste peintre et graveur. Né à Montréal en 1910, formé en beaux-arts à l’époque où la technique primait sur l’expression, Paul-Vanier Beaulieu a su profiter de ses séjours en France pour sortir des cadres établis. Curieux des possibles et passionné du métier d’artiste, il explore à fond les techniques et les thèmes qu’il choisit. Une soixantaine d’huiles, d’aquarelles, d’eaux-fortes et de dessins illustrent l’étendue de son travail sur une période couvrant près de cinq décennies. Les natures mortes, paysages, coqs et personnages se dévoilent dans les divers médiums ainsi que de manières plus ou moins figuratives selon les périodes. L’abstraction, proche du cubisme de Cézanne, est même au rendez-vous.

 

 

 

 
 
 
Ertosie / rouge – Mars. 1973. Tapisserie haute lisse. 160 x 160 cm. Photo : Guy L’Heureux. Collection particulière. 
 
 
 
 
 
Fernand Leduc

Trames et lumière

 

2 mars au 26 mai 2013
 
 

Isabelle Leduc et René Viau

 
 
 
 

Cernant l’apport fructueux de cette forme d’expression qu’est la tapisserie, l’exposition veut démontrer comment Fernand Leduc (né en 1916) transcende les habituelles frontières des arts décoratifs et de la peinture. Les tapisseries murales au point noué que le peintre Fernand Leduc fait tisser à la fin des années 50 s’inspirent du géométrisme de ses propositions radicales d’alors. L’exposition redécouvre ces œuvres que Leduc a exposées avec ses peintures, notamment en 1958. En 1973, les Ateliers Pinton-Felletind’Aubusson demandent à Leduc de créer un ensemble de tapisseries en basse lisse. Celles-ci, Les Sept jours ont été rassemblées pourl’exposition, de même qu’une série de six peintures de 1972 qui en sont les déclencheurs. Les tapisseries de Fernand Leduc confrontent les expérimentations de l’avant-garde picturale, les préoccupations de l’artiste sur le rôle central de la lumière et l’intégration des arts au quotidien.

 

 

 

 

 
Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul
23, rue Ambroise-Fafard
Baie-Saint-Paul
G3Z 2J2
T: (418) 435-3681
 
 
 
 
 
 
 
 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.