RAPHAËLLE DE GROOT – Œuvres récentes / Galerie Graff

 
 

 
 
 
Raphaëlle de Groot
 
 
Œuvres récentes
 
 
08.11.2012 au 08.12.2012
 
 
 

22.11.2012 / 19h Musée des beaux-arts de Montréal : Projection La réserve + performance Relation (en français)

23.11.2012 / 17h30 Université Concordia : Performance Relation (en anglais)

 

 

La galerie Graff est heureuse de présenter du 8 novembre au 8 décembre 2012 les œuvres récentes de Raphaëlle de Groot. Vernissage en présence de l’artiste le 8 novembre, 17h. Également, performances au Musée des beaux-arts de Montréal le 22 novembre et à l’Université Concordia, Montréal le 23 novembre.

 

Amorcé à Lethbridge en 2009 et développé constamment depuis lors de résidences et de participations à des expositions de groupe, le projet Le poids des objets adopte maintenant à Montréal les formes d’une exposition solo en galerie, d’une vidéo et d’une performance. C’est ainsi qu’au cours de ces trois années, après avoir recueilli auprès d’individus des objets hétéroclites oubliés depuis longtemps par leurs propriétaires, Raphaëlle de Groot leur a redonné vie et une nouvelle fonction en les intégrant à sa pratique artistique. Ces articles dont elle est dépositaire et qu’elle trie, photographie, manipule, conserve et transporte, sont devenus les objets de sa collection. Parallèlement à cette entreprise, elle s’est intéressée, lors d’une résidence en février 2012 à la Galerie d’art Foreman et à travers Projet Stanstead ou comment traverser la frontière, aux objets collectionnés par des musées et qui, même dans cet autre contexte, sont eux aussi relégués aux oubliettes. Choisissant parmi sa propre collection des objets entretenant des parentés de forme ou de sens avec des artefacts accumulés par des musées principalement ceux du Musée de la civilisation, Québec, elle en a constitué des familles aux accents génétiques communs. En les réunissant elle a composé des mises en scène nous amenant à découvrir leurs riches histoires respectives à travers sa performance. L’exposition à la galerie Graff est constituée d’un ensemble de documents photographiques (impressions numériques, images manipulables, numérisation d’objets sur papier froissé) qui rendent compte de toutes ces vies (illustres ou non) d’objets ayant participé ou ayant été témoins d’événements passés. L’exposition est aussi pour le spectateur une invitation à construire ses propres récits à partir des documents.

 

Toujours dans le cadre de cette recherche, Raphaëlle de Groot a réalisé une courte vidéo (La réserve) issu de la performance Relation qu’elle présentera en français au Musée des beaux-arts de Montréal le 22 novembre (Auditorium Maxwell-Cummings, 1379-A, rue Sherbrooke Ouest, Montréal, 19h) et en anglais le 23 novembre à l’Université Concordia, Montréal (1395 René-Lévesque Ouest, Room 114, 17h30) D’une durée d’environ une heure cette performance prend la forme d’une lecture accompagnée d’images projetées, de brèves vidéos et de fragments audio.

 

 

Raphaëlle de Groot présente ses travaux au Canada et en Europe depuis 1997. Au fil des années, elle accumule de riches expériences de collaboration avec, entre autres, Dare-dare (Montréal), le Centre d’histoire de Montréal, la Cittadellarte-Fondazione Pistoletto (Biella, Italie), la Leeds City Art Gallery (Angleterre), la Galerie de l’UQAM (Montréal), le Centre d’art contemporain Le Quartier (Quimper, France), la Southern Alberta Art Gallery (Lethbridge), La Chambre Blanche (Québec) et, plus récemment, avec le 3e Impérial (Granby) et la Galerie d’art Foreman de l’Université Bishop (Lennoxville). Elle a participé à la première édition de la Triennale québécoise dévoilée au Musée d’art contemporain de Montréal en 2008, à l’exposition Femmes artistes. L’éclatement des frontières 1965-2000 au Musée national des beaux-arts du Québec (2010) et aux deux volets du projet Archi-féministes ! présenté chez Optica en 2011 et 2012. Cette année son travail a été exposé à Guadalajara (Mexique) à l’Hospice Cabañas dans le cadre du Festival cultural de Mayo et à Trois-Rivières lors de la Biennale nationale de sculpture contemporaine. Sa recherche actuelle, divulguée cet automne en solo à la Galerie Graff, implique des collaborations avec le Musée de la civilisation (Québec) et le Musée Colby-Curtis (Stanstead).

 

Raphaëlle de Groot est née à Montréal en 1974. Elle détient une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal. Récipiendaire du prix d’excellence Pierre-Ayot en 2006 et du Prix Graff en 2011, elle est la finaliste du Québec pour le Prix artistique Sobey 2012.

 

 

 

 
 
RAPHAËLLE DE GROOT
 
 
Recent Works
 
08.11.2012 / 08.12.2012
 
 
 
 
 
 


22.11.2012 – 7pm Montreal Museum of Fine Arts : Projection La réserve + performance Relation (in French)

23.11.2012 – 5h30pm Concordia University : Performance Relation (in English)

 

 

Galerie Graff is proud to present, from November 8 to December 8, 2012, an exhibition of Raphaëlle de Groot’s recent works. The artist will be present at the opening on November 8, at 5pm. There will also be a performance at the Montreal Museum of Fine Arts on November 22 and at Concordia University, Montreal, on November 23.

 

Le poids des objets [the weight of objects], first initiated in Lethbridge in 2009 and then expanded over a series of artist residencies and group exhibitions, now returns to Montreal under the guise of a full-scale solo exhibition, video and performance. The countless and varied objects gathered by the artist over the past three years, long forgotten by their many owners, have gained new life and purpose through their integration of Raphaëlle de Groot’s work. As their new caretaker, she holds, sorts, photographs, handles and carries each and every one them; they are now her collection. Parallel to this project, during a residency in February 2012 at the Foreman Art Gallery as well as with the Projet Stanstead ou comment traverser la frontière [Stanstead project, or how to cross the border], Raphaëlle de Groot also considered the somewhat similar fate of certain objects that are integrated to the collections of the larger museums, never to be shown again. Selecting from her own set of objects those who share physical or conceptual likeness with the artifacts amassed by museums, and grouping them in families along common genetic traits, she puts together displays that allow the spectator access to each object’s rich respective history. The exhibition presented at Graff is made up of a collection of photographical documents (digital prints, images that can be handled, scans of objects on wrinkled paper) that reflect the more or less illustrious lives of these objects that have stood guard through, or took part in, our collective history. The exhibition is also an invitation for the spectator to construct his or her own narratives through the handling and manipulation of certain documents.

 

Always in the context of this research, Raphëlle de Groot has produced a short video (La réserve) inspired by her performance Relation, which will be presented in French at the Montreal Museum of Fine Arts on November 22 (Maxwell-Cummings Auditorium, 1379-A, Sherbrooke Street West, Montreal, 7pm), and in English on November 23 at Concordia University, Montreal (1395 René-Lévesque West, Room 114, 5h30pm). Lasting about an hour, the performance consists of a lecture accompanied by slides, short video clips and audio fragments.

 

 

Raphaëlle de Groot presents her work actively in Canada and Europe since 1997. Over the years she has acquired valuable collaboration experiences with, among others, Dare-dare (Montreal), the Centre d’histoire de Montréal, the Cittadellarte-Fondazione Pistoletto (Biella, Italy), the Leeds City Art Gallery (UK), the Galerie de l’UQAM (Montreal), the Quartier, Centre d’art contemporain de Quimper (France), the Southern Alberta Art Gallery (Lethbridge), La Chambre Blanche (Quebec) and most recently, with the 3e Impérial in Granby and the Foreman Art Gallery of Bishop University (Lennoxville). She took part in the first edition of the Québec Triennial unveiled at the Musée d’art contemporain de Montréal in 2008, in the exhibition Femmes artistes. L’éclatement des frontières 1965-2000, Musée national des beaux-arts du Québec (2010) and in the two parts of Archi-féministes ! at Optica (2011-2012). This year her work was exhibited in Guadalajara (Mexico) at the Hospice Cabañas as part of the Festival cultural de Mayo as well as in Trois-Rivières, Quebec, for the Biennale nationale de sculpture contemporaine. Her current research which is showcased in this exhibition has her work in collaboration with the Musée de la civilisation (Quebec) and the Musée Colby-Curtis (Stanstead).

 

Raphaëlle de Groot was born in Montreal in 1974. She holds an MFA from the Université du Québec à Montréal (2006). Winner of the Pierre-Ayot grant 2006, and the Prix Graff (14th edition) in 2011. Raphaëlle de Groot is also the Quebec finalist for the Sobey Art Award in both 2008 and 2012.

 

 

 

RAPHAËLLE DE GROOT @ MOCCA, TORONTO
Raphaëlle de Groot fait partie de l’exposition des finalistes du Prix artistique Sobey 2012
[ du 24 octobre au 30 décembre 2012 ]
@ Museum of Contemporary Canadian Art
952 Queen Street West, Toronto
 
 
 
 
Galerie Graff
963 Rue Rachel Est
Montréal, QC
H2J 2J4
(514) 526-2616

 

Oeuvre: Raphaëlle de Groot, Portrait de famille, 2012, impression jet d’encre, 81 x 109 cm

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.