Karina Montenegro – O Jardim da minha casa / LA CHAMBRE BLANCHE

 
 
 

 
 
 
Karina Montenegro
 
 
O Jardim da minha casa
 
 
 
 
Du 04 septembre au 02 novembre 2012
 
 
 
 
Ouverture
jeudi
25.10.12
17h
 
 
 

Résidence in situ une collaboration entre Avatar, La Bande Vidéo, La Chambre Blanche et le MIS (Brésil).

 
 
À l’occasion de sa résidence in situ, l’artiste brésilienne Karina Montenegro nous présente un point de vue poétique et sensible, s’inspirant, principalement, de son expéri-ence en tant qu’individu et artiste. Au départ — un moment de tendresse avec son jeune enfant dans ses bras et une fenêtre donnant sur le jardin de sa maison – parfaitement géométrique, mais vide et sec. À cet instant précis, Karina comprend que l’espace sécuri-taire et isolé de cette chambre opère une dislocation spatio-temporelle et impose l’impression d’une existence éternelle, où l’on n’est jamais confronté à notre propre état sauvage, ni à l’existence de la mort. En allant à l’encontre de la métaphore paradisiaque du jardin, l’artiste nous révèle une vision singulière qui dépasse les limites de la maison et atteint tous les espaces et hétérotopies créés par l’humain – comprenant, la galerie et l’ordinateur.

 

« Nous sommes tellement enfermés dans ce confort artificiel, dans ces limites, que nous avons perdu notre vitalité, nos instincts, notre pensée sauvage. Ceci est notre disloca-tion ! »

 

L’oeuvre, O Jardim da minha casa (Le jardin de ma maison), se penche sur cette idée du jardin, ce morceau de terre encadré et contrôlé, dans lequel la notion de conscience de survie ou, encore, l’image concrète de la mort, se dissipent. Dans un geste de mise en abyme, Karina Montegero superpose à l’espace d’exposition un cadre miroité suspendu, ainsi qu’un ordinateur qui génère de vastes formes géométriques, tout en limitant notre perception spatiale à sa matrice électronique. Un moteur contrôlé par une minuterie précise déplace le cadre suspendu, en marquant des arrêts spatio-temporels nets – une structure rigoureuse qui frôle l’idée du confort parfait, stérile et éternel. Et c’est ici que l’artiste, très spontanémment, nous révèle qu’une échappatoire existe et qu’elle se trouve en nous-mêmes, en notre volonté de nous repositionner et de changer de perspective. Karina Montenegro conclut que dans chaque voyage, on ne peut trouver que soi-même!

 

 

 

 

Née en 1976, Karina Montenegro vit et travaille à São Paulo (Brésil). Artiste, programmeuse et chercheuse en art, design, audiovisuel et médias numériques, elle s’intéresse à la convergence entre ces différents domaines. Elle a étudié les mathématiques, la mode et détient un certificat de spécialiste de la couleur du New York Fashion Institute of Technology. Elle est présentement artiste en résidence au LABMIS, le laboratoire de nouveaux médias du Musée de l’Image et du Son de São Paulo. Elle est membre du collectif Zilch, qui a été récompensé par l’Institut Sergio Motta pour leur vidéo intitulée f.lux. Son travail a été présenté à plusieurs reprises au Brésil, principalement dans le cadre d’événements d’art électronique.

 

 

 

LA CHAMBRE BLANCHE
185, rue Christophe-Colomb Est
Québec, Qc
Canada
G1K 3S6
T : 418.529.2715
 

 www.chambreblanche.qc.ca

 

 

 

 
 
 
 
 
 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.