Marie-Andrée Cormier, Frédérique Laliberté et La Minute vidéo / L’OEIL DE POISSON

 
 
 
LA MINUTE VIDÉO
+ ATELIER EXTASE
 
 
Folie/Culture
 
 
(entrée vidéo)
 
 
18 OCTOBRE AU 18 NOVEMBRE 2012
 
 
Vernissage
jeudi
18.10.12
20h
 
 
 
Depuis l’année 2000, Folie/Culture propose à tous — artistes reconnus ou non, proches, membres et intervenants des milieux social et artistique — de s’investir dans une expérience particulière : réaliser une minute vidéo en un seul plan séquence sur une thématique donnée. Les participants peuvent soumettre une fiction, un essai, une vidéo d’art et, exceptionnellement en 2012, une animation. La Minute vidéo Folie/Culture a pour but de stimuler une réflexion autour de thèmes reliés de près ou de loin à la santé mentale et ainsi de sensibiliser, par des méthodes d’intervention originales, différents milieux à certaines réalités sociales. Le projet réunit sur une même plate-forme le travail d’artistes et gens du grand public.
 
 
 
Cette année, Folie/Culture présente les résultats de cette invitation à l’entrée vidéo, accompagnés du projet Extase, produit des expérimentations réalisées lors de l’Atelier d’initiation à la vidéo d’animation. Le vidéaste Ricardo Savard a assuré la direction artistique, la recherche, la création sonore et le montage du projet. Les deux initiatives de Folie/Culture invitaient le public à explorer le thème Extase, la vie et autres pratiques extatiques.
 
 
À travers la recherche d’un sens à la vie, les réponses viennent indifféremment de la raison pure ou des dérives de la raison et se manifestent sous forme de poésie, de mysticisme, de hurlement, de rage, de burlesque, de symbolisme ou de pratiques excessives. Nous supposons avec un brin d’ironie que la vie est une pratique extatique; il convient ici d’en explorer d’autres!
 
 
 
 
 
 
FRÉDÉRIQUE LALIBERTÉ
 
 
 Ali « Go Fuck Yourself » Baba
 
 (petite galerie)
 
 
18 OCTOBRE AU 18 NOVEMBRE 2012
 
 
 Vernissage
jeudi
18.10.12
20h
 
 
 
Frédérique Laliberté prépare une exposition à la faveur du débordement, un éloge de la nostalgie dans un palais de rebuts. Dans le cadre de l’événement Extase, la vie et autres pratiques extatiques, l’artiste propose de rendre aux accumulateurs compulsifs leur mérite. Dans la cavité inattendue d’une pile, la maladie devient une culture, une érudition, une juste distinction accordée à des centaines de petits bouts de trésors grotesques, quelque chose de glorieux, un chemin vers l’extase, enfin. N’est-ce pas une forme d’extase, sinon la poursuite de celle-ci, qui pousse le syllogomaniaque à s’encombrer de plus d’objets, toujours, jusqu’à ce que se referme sur lui l’ensemble de ce qui ne lui sert à rien?
 
 
De l’extérieur, l’oeuvre ne montre qu’une façade pleine à craquer. Des empilades compactes d’objets de toutes sortes et de valeur nulle se superposent à des boîtes, des meubles, des panneaux, des sacs et des étagères pour former un amoncellement si dense qu’il ressemble à un mur. Mais sur ce mur, il y a une porte, une ouverture par laquelle il est possible d’entrer. Le visiteur, surpris, y rejoint un lieu presque clandestin, conglomérat souterrain au sein de ce présumé agrégat de choses.
 
 
Frédérique Laliberté est une artiste de la relève. Quand elle n’est pas occupée à faire l’inventaire de son entrepôt, elle participe avec enthousiasme à la vie artistique bouillonnante de Québec. Elle est membre fondateur du collectif On est tu heureux hen., actuellement en résidence de création en pratiques collaboratives à la Station Mir pour une période reconductible de cinquante ans. Frédérique vit et travaille à Limoilou sur Mer.
 
 
 
 
 
 
MARIE-ANDRÉE CORMIER
 
 
 Sud Est Nord Ouest
 
 
(grande galerie)
 
 
18 OCTOBRE AU 18 NOVEMBRE 2012
 
 
Vernissage
jeudi
18.10.12 
20h
 
 
 
Partageant un environnement dépouillé, deux présences se côtoient, seuls figurants d’un espace vaguement familier. Sud Est Nord Ouest est une proposition qui développe de manière subtile le thème Extase, la vie et autres pratiques extatiques mis de l’avant par Folie/Culture. Deux écrans se voisinent, dessinant en se répondant un mouvement circulaire. Les intervenants filmés, dans un cycle flegmatique, répètent ainsi leurs mesures silencieuses et perpétuelles. Un lien se construit, une complicité est présagée, suivant un rythme où notre corps est impliqué dans l’accession à des points de vue jumelés. La vidéo ne pourra jamais ouvrir une fenêtre sur tout ce qui se passe simultanément et continuellement. Sud Est Nord Ouest réitère alors l’inéluctable impossibilité de filmer l’espace comme le temps et est à prendre comme une consciente déformation poétique.
 
 
Ce type de projet est une nouvelle exploration dans ce que l’artiste nomme « la diversité du cadre vidéographique », inclusion du contexte de présentation dans le récit. L’idée de vie quotidienne, d’intimité marque ses œuvres, se révélant dans l’utilisation de certains objets et le choix des mouvements chorégraphiés.
 
 
Marie-Andrée Cormier, née à New Richmond, vit et travaille à Québec. Elle détient un baccalauréat et une maîtrise en arts visuels de l’Université Laval. Elle est récipiendaire des bourses René-Richard, Hydro-Québec ainsi que du prix Tomber dans l’OEil 2006. Ses projets l’ont amenée à exposer à la 4e Manif d’art et, tout récemment, à la Triennale québécoise organisée par le Musée d’art contemporain de Montréal.
 
 
 
 
 
L’OEIL DE POISSON CENTRE DE PRODUCTION
ET DE DIFFUSION EN ART ACTUEL
ET MULTIDISCIPLINAIRE
541, rue de Saint-Vallier Est
Québec (Québec)
G1K 3P9
Tél. : 418-648-2975
 
 
 
 
 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.