Un événement spectaculaire qui mêle lumière et voix au bassin Parc Lafontaine, signé par les artistes André Fournelle et André Pappathomas le 28 septembre – Journées de la culture

 
 
 
 

Dans le cadre des Journées de la culture, le 28 septembre prochain, les artistes André Fournelle et André Pappathomas présenteront Requiem pour un fluide noir, un événement spectaculaire intégrant voix et lumière, qui prendra place à 20 h 30 dans le bassin nord du Parc Lafontaine. En cas de pluie, l’événement sera remis au lendemain.

 

 

Quand la lumière révèle la forme

 

L’illumination de pièces pyrotechniques et de feux de Bengale au centre du bassin révèlera au regard des spectateurs deux immenses sculptures : un large carré noir ainsi qu’une croix rouge. En reprenant l’icône du carré noir, André Fournelle rend un hommage vibrant à Kasimir Malévitch, peintre russe du début du 20e siècle, pionnier de l’abstraction avec des œuvres comme Carré blanc sur fond blanc et Carré noir sur fond blanc.

 

 

Un événement porté par la voix

 

Mêlant lumière et voix, l’événement intègrera l’émotion d’un ensemble vocal composé de 50 choristes. Sur une création musicale originale signée André Pappathomas et sous sa direction, les choristes prendront place sur la berge du bassin tandis que deux solistes situés sur des plateformes à même l’eau, donneront l’illusion de flotter.

 

 

Le public est invité à se joindre au chœur. La représentation sera précédée d’une mise en voix et d’un court atelier d’improvisation contrôlée. Le chœur du public sera dès lors en mesure de soutenir des plages d’harmonisation et de nourrir le travail des solistes qui seront debout sur l’eau. La représentation qui suivra durera entre 15 et 20 minutes. Elle sera filmée et enregistrée. Les personnes intéressées doivent se rendre sur la berge de l’étang nord à 20 h, près du pont qui sépare l’étang en deux.

 

 

André Fournelle

 

André Fournelle poursuit un cheminement dont le fil conducteur est la lumière et où dominent les quatre éléments fondamentaux que sont le feu, l’eau, la terre et l’air. Ses œuvres revêtent toujours un aspect rituel, voire sacré, révélé tant par les matériaux bruts qu’il utilise que par les figures symboliques universelles qu’il privilégie c’est-à-dire la croix, le carré, le cercle. Avec Requiem pour un fluide noir, André Fournelle reprend à son compte, l’icône du carré noir, en y associant celle de la croix, deux formes récurrentes dans son travail. À travers ce projet, il poursuit ainsi sa pratique en art environnemental et rend hommage à Malévitch.

 

 

André Pappathomas

 

Suivant son désir de faire converger composition, improvisation et exploration sonore, André Pappathomas a composé ses premières pièces vocales et fondé en 1993 l’Ensemble Mruta Mertsi. Parallèlement, il a exploré une méthode d’improvisation contrôlée et découvert un potentiel insoupçonné dans cette forme d’expression musicale. En tant que compositeur, concepteur et metteur en scène, il a travaillé avec des artistes des arts visuels, du théâtre, de la littérature et avec de nombreux chorégraphes-interprètes tels que Sylvain Émard, Lina Cruz, Dave St-Pierre, Louise Bédard, Mariko Tanabé, Harold Rhéaume, Sarah Williams, Estelle Clareton, Pierre-Paul Savoie, etc.

 

 

 

 

 

 

 

 

 
m
m
m
m
m
m

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.