Diane Dubeau, Barbara Hunt, Stéphanie L¹Heureux, Barbara Todd – DISPARAÎTRE / Diagonale

 
 
 
 
Artistes
 
 
 
Diane Dubeau
Barbara Hunt
Stéphanie L’Heureux
Barbara Todd
 
 
 
 
Disparaître
 
 
 
Commissaire
Stéphanie L’Heureux
 
 
Soirée de performance : jeudi 4 octobre,18 h.
 
 
 
Performances d’Évelyne Bouchard, Céline Boucher,
Danny Gaudreault et Nicole Panneton.
 
 
 
 
Du 15 septembre au 20 octobre 2012
 
 
 
 
 
Vernissage
 15.09.12
14 h
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Rencontre dans le cadre des Journées de la culture : 28 et 29 septembre.
 
 

Le Conseil d’administration de Diagonale a mandaté sa directrice afin qu’elle agisse comme commissaire d’exposition en cette année qui souligne ses 10 ans de direction. Elle a rassemblé le travail de quatre artistes (Diane Dubeau, Barbara Hunt, Barbara Todd et elle-même) dont les recherches se répondent autour du thème de la disparition. Le projet comprend également une soirée de performance à laquelle quatre autres artistes (Évelyne Bouchard, Céline Boucher, Danny Gaudreault et Nicole Panneton) participeront. L’exposition sera présentée chez DIAGONALE du 15 septembre au 20 octobre 2012 et la soirée de performance aura lieu le 4 octobre.

 

 

Il ne s’agit pas ici de parler de la mort de l’art1. Le thème de la disparition est plutôt exploré en terme de vide, de l’invisible, de l’éphémère, de l’anonyme, du camouflage et de la disparition de l’objet.

 

 

D’un point de vue étymologique, disparaître signifie ce qui est privé (dis-) de paraître. La disparition possède à la fois une définition phénoménologique et ontologique. Disparaître signifie ne plus être visible, ne plus être vu. Le vocabulaire devient alors celui de l’éclipse, de l’oubli, du déplacement, éventuellement celui de la transformation2. Il devient aussi la langue du camouflage et de la dissimulation. Ici ne plus être vu ne signifie pas ne plus exister. Par ailleurs, les implications ontologiques sont plus radicales avec la suppression de l’être, l’anéantissement, le non-être.

 

 

Diane Dubeau s’interroge sur le langage comme force constituante de l’apparition de l’identité, Barbara Hunt camoufle afin de montrer ce qui est dérobé, Stéphanie L’Heureux tend vers le vide et Barbara Todd pose la question de la suppression de l’objet. Autant de propositions pour réfléchir ensemble à la nature de la disparition.

 

 

Diagonale diffuse le travail d’artistes en arts visuels dont la pratique se démarque par l’utilisation de techniques ou de concepts relevant du domaine des arts de la fibre.

 

 

 
Diagonale
centre d’artistes
5455, avenue de Gaspé, espace 203
Montréal (Qc)
H2T 3B3
514- 524-6645
 
 
Ouvert du mercredi au samedi, 12 h à 17 h
 
 
2011. Sans titre. Dessin sur papier d’Arches blanc brillant grain fin (100% coton, sans acide), crayon de plomb, peinture à l’huile en bâton. 56 x 76 cm (20 x 32).
m
m
m

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.