Réponse urgente (avant mercredi) à la ministre de la Culture!

 

 

 
Ceci est un appel à tous les acteurs du milieu culturel afin de dire haut et fort et d’une seule voix que la rhétorique de la peur dont use le gouvernement pour justifier de l’usage de la force est dangereux, indigne d’une société démocratique et extrêmement violent. Face aux propos de la ministre de la Culture, qui estimait que le carré rouge est le symbole de la violence et de l’intimidation, nous nous devons de combattre le mépris affiché et persistant de nos représentants politiques vis-à-vis notre intelligence.


Nous attendons des milliers de signatures.


Le délai est court parce que le temps presse.


SVP, envoyez votre nom à lettrealaministre@gmail.com avant mercredi.






Nous compilerons les signatures et enverrons la lettre par courriel à la ministre, à l’opposition, à QS ainsi qu’aux principaux quotidiens, hebdomadaires et véhicules d’information pertinents.

 

 

 

 

Lettre
 
 
 
 
 
 
 

Madame Christne St-Pierre,
Ministère de la Culture, des Communicatons et de la Conditon féminine
225, Grande Allée Est
Québec (Québec)
G1R 5G5

 

Madame la ministre,

 

C’est avec grand désarroi que nous avons pris connaissance des propos que vous avez prononcés ce vendredi 8 juin, propos selon lesquels « nous, on sait ce que ça veut dire le carré rouge, ça veut dire l’intimidation, la violence, ça veut dire aussi le fait qu’on empêche des gens d’aller étudier »1. Nous nous trouvons aujourd’hui dans l’obligation de vous demander de présenter des excuses publiques pour ces propos démagogiques qui tentent de discréditer la légitimité du port du carré rouge et de réduire malhonnêtement le sens qui lui est attaché, méprisant du coup le choix réfléchi et affirmé de très nombreux membres de la communauté artistique québécoise.

 

 

Que la ligne de parti vous oblige à une certaine réserve, nous le comprenons, mais que vous prêtiez si facilement votre ministère comme tribune à ce type de propagande alors qu’il est chargé d’administrer et de représenter les intérêts du milieu culturel québécois, nous indigne profondément: vous n’êtes pas sans savoir que la grande majorité des acteurs de ce milieu arborent fièrement le carré rouge. Tout comme le Premier ministre se doit d’être le représentant des intérêts de tout un peuple (chose qui, malheureusement, est actuellement mise en doute au Québec), une ministre de la Culture ne peut se permettre de mépriser les artistes et les travailleu(rs)ses culturel(le)s qui fondent les raisons d’être de son ministère.

 

 

Si votre objectif, en stigmatisant la violence associée au mouvement étudiant, est de vous faire du capital politique, nous tenons à vous rappeler que ce genre de stratagème éveille ce qu’il y a de plus boueux dans les consciences, et que de ne pas le savoir est indigne d’une ministre de la Culture. Or ce ne sont pas les voix qui manquent pour relever le sens et le niveau du débat que de toute évidence vous travaillez à abaisser: ces voix constituent le terrain fertile de la culture et viennent précisément de ce pan de la société qui oppose une culture humaniste à cette culture d’entreprise qui violente la libre pensée. Si le seul argument que vous décidez d’opposer à ce schisme idéologique profond est le recours à la peur pour justifier la nécessité du maintien de l’ordre, nous tenons à vous rappeler que ce flirt est extrêmement dangereux, et que dresser les vieux épouvantails de la peur au service de l’ordre rappelle de très mauvais souvenirs d’une histoire pas si lointaine.

 

 

Il est plus que temps que vous et les membres de votre parti preniez les responsabilités qui vous incombent en tant que représentants politiques quand vous usez de tels moyens de propagande pour diviser l’opinion publique, en stigmatisant le port du carré rouge comme un geste soutenant la violence. Vous aimez « oublier » que ce mot qui vous vient si fréquemment aux lèvres n’est pas incarné par les centaines de milliers de personnes, étudiants et citoyens qui marchent chaque soir dans nos rues, mais par un corps policier qui multiplie honteusement les gestes de brutalité envers des manifestants pacifiques. Vous aimez « oublier », aussi, que cette violence est celle de vos mots menteurs et méprisants, de votre inaction et de votre irrespect envers une part grandissante de notre population. Ce glissement sémantique témoigne de votre condescendance vis-à-vis de notre intelligence et du peu de respect que vous avez pour les raisons profondes et réfléchies d’arborer ce bout de tissu rouge. Une ministre de la Culture doit savoir faire preuve de discernement et ne pas rater l’occasion d’élever le débat au-dessus de la mêlée. Ce ne fut malheureusement pas le cas ce vendredi 8 juin et nous exigeons des excuses pour ce faux pas qui tente de nous plonger dans une rhétorique de la peur et dénigre par le fait même l’intelligence du milieu culturel et de ses représentants, qu’ils portent ou non le carré rouge. Nous ne pouvons consentir à cet abaissement du débat sur la place publique et cautionner par notre silence vos propos irrespectueux.

 

 

En espérant que vos mensonges cesseront rapidement de leurrer notre population, nous signons tous, acteurs et actrices du milieu culturel québécois.

 

La Presse et Le Devoir, samedi 9 juin 2012.

 

Source: Julie Faubert et Aude Moreau

m

m

 

16 réflexions sur “Réponse urgente (avant mercredi) à la ministre de la Culture!

  1. Un ou une ministre de la Culture se doit d’adopter un comportement digne de la communauté qu’il ou qu’elle représente. Grande est ma déception quand j’entends de tels propos de la part d’une personne que j’estimais beaucoup. Des excuses sont, on ne peut plus, qu’essentiels pour rétablir le respect et l’ordre dans cette société où l’on a peine à s’exprimer. Trop c’est trop! Artiste indignée!

    J'aime

  2. Merci au Vadrouilleur urbain, à vous tous les artistes qui prenez partie pour le peuple, donc nous tous contrairement à celui qui devrait travailler pour nous tous johnjamescharest très bien accompagné de christine st-pierre. Ces mots de cette ministre sont les mêmes que son boss n’arrête pas de répéter. On ne finit plus d’entendre les membres de ce club très privé de députés nous rabaisser, et ce de jour en jour. Nous ne sommes plus une province, nous sommes un pays dans notre coeur et il ne reste qu’à imposer (pas convaincre) ceux qui veulent que nous restions moutons. Beaucoup de travailleurs au Québec qui donnent presque tout leur argent à un gouvernement provincial (qui nous vole) et un gouvernement fédéral (qui dépense nos argents sur des causes qui pour nous n’ont pas raison d’être). Je rêve et je commence drôlement à penser que c’est sur le point de se réaliser. GRÂCE À NOS JEUNES, NOS CARRÉS ROUGES, NOS MANIFESTANTS qui ont réussi à nous faire sortir de notre torpeur grâce à tous ces mensonges et ces non-dits de notre presse et notre gouvernement.

    J'aime

  3. Cette ministre est à l’image de ce gouvernement… Une honte ! Vivement des élections pour qu’elle retourne journaliste… Peut être que personne ne va la reprendre.

    J'aime

  4. Tout est dit avec madame Cécile Gagnon ci-haut et monsieur Claude Aubin.Nous sommes vraiement humiliés et insultés de se faire prendre pour des demeurés au carré rouge surtout par des gens méprisants comme madame St-Pierre et le reste de la bande a Charest…

    J'aime

  5. On n’est tu en 1949 sous le régime de Hitler coup donc, pour moi je rêve!!!! Un jour les gens étaient stigmatisés et portaient une étoile obligée. Le carré rouge représente un mouvement pacifique qui est oppressé et sous un régime de dictature à la Poutine (Russie) d’ailleurs le New York Times nous compare à ce régime depuis un bout de temps… Déception et rage au coeur, j’ai le mal du pays!
    Citoyen éveillé, si vous croyez que les médias de masse sont nos alliés dans ce combat qu’est la richesse humaine, l’éducation, les droits de l’homme, vous êtes bien naïf… Les médias sont là pour endormir la population. Dites-vous que nous sommes 99% et ceux qui nous gouvernent sous se régime sont 1%. Pensez à l’Islande!!!!!!! Peuple qui à nationalisé ces banques et qui a enfermé ceux qui voulaient leur filer la facture de la crise économique, les médias en ont parlé??? Voilà!

    J'aime

  6. Triste de voir jusqu’ou ce gouvernement est prêt à aller pour manipuler l’opinion publique. Madame la ministre, j’espère que vous regrettez amèrement ces paroles, ça serait le signe que tout n’est pas perdu pour vous!

    J'aime

  7. En tant que Ministre de la culture, vous avancez une opinion si peu informée et si contraire à celle de la position des intellectuels et artistes québécois face à la hausse des frais de scolarité -et donc au port du carré rouge que l’on peut se demander quelle est la culture que vous représentez, Madame.

    J'aime

  8. Vous avez les mains si crispées sur le volant du pouvoir que la raison pure et simple vous a complètement abandonnée. JE CROIS et il DOIT y a avoir une voie EN VOUS qui vous faire ressentir de LA HONTE. Vous êtes Ministre de la culture est-ce que quelqu’un vous l’a rappelé récemment.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.