Exposition de Laurent Pilon – Les pieds de la communauté et Yannick De Serre / Centre d’exposition de Val-David

 Les pieds de la communauté

 
 
 Vernissage
Samedi
25.02.12
14h
 
 
 
 
LAURENT PILON
& YANNICK DE SERRE
et performance musicale
 
 
 
 
 
 
Rencontre avec l’artiste
LAURENT PILON

 

 
 
Du 25 février au 20 mai 2012
 
 
Samedi
14.04.12
15 h
 
 
Le Centre est fier de présenter en primeur ses plus récentes sculptures. Avec Les pieds de la communauté, Laurent Pilon questionne tout à la fois les origines et les derniers moments – , de l’humanité, de l’être humain. La profondeur et la maturité de son œuvre, sa virtuosité exceptionnelle à métamorphoser avec brio la résine de polyester dont il met en valeur la poésie sont notoires. Si la résine a ce potentiel immense d’incarner la matière même dont elle s’est imprégnée, avec Les pieds de la communauté, on entrevoit l’empreinte du temps, d’un temps reculé, passé, immémorial. Or, cela nous revient tandis que des personnages mythiques voire archaïques nous saluent portant le poids des millénaires comme s’ils étaient là, depuis l’aube des temps, tout en étant tout près de nous. Ses œuvres semblent surgir de la nuit la plus lointaine comme si elles nous projetaient au commencement de l’humanité dont nous sommes partie prenante. Aussi, il faut voir l’ensemble de ses variations sculptées qui ont tantôt l’allure de nacre, d’ambre, de verre, tantôt de métal, de fourrure, de pierres ou encore de cendres, c’est selon. Après trente ans d’expérience, Pilon fait preuve d’une maîtrise incomparable pour manœuvrer la résine, polymorphe, transparente, hallucinante. Ce véritable alchimiste sait comment magnifier cette ressource illimitée. « Lorsque j’ai manipulé la résine de polyester pour la première fois » raconte-t-il, « j’ai été littéralement fasciné. Je sais maintenant que c’est parce que ce matériau est une « sorte de vie » […] qu’il peut exister avec plus de corporéité qu’avec tout autre matériau que je connaisse. »

 

 
Maintes expositions et écrits majeurs témoignent de son étonnante capacité à nous émerveiller dont celle du Musée d’Art contemporain de Montréal. Ses œuvres d’intégration à l’architecture contribuent tout autant à son rayonnement. Depuis 2005, il s’est consacré à ses explorations plastiques et à son enseignement. En 2011, il obtenait son doctorat en Études et pratiques des Arts. Laurent Pilon vit à Saint-Donat et enseigne à l’UQAM.
 
 
 
 
 
 
Rencontre avec l’artiste
YANNICK DE SERRE
 
 
Du 25 février au 6 mai 2012
 
 
 
Samedi
21.04.12
15 h
 
 
Participant à la relève, Yannick de Serre fait voir la complexité des rapports entre l’homme et l’animal à travers une série d’autoportraits éminemment touchants. Soulignons qu’il a vécu dans le grand Nord pendant plusieurs années, avec les Inuits. On retrace l’empreinte de ce séjour dans son travail saisissant. À dessein, De serre dessine des visages et des mains jouant avec le motif du panache des cervidés, des autoportraits en fait auxquels il incorpore avec justesse et clairvoyance, des parcelles de fourrures anciennes où s’emmêlent la peau de l’un à celle de l’autre. Pendant que l’un et l’autre changent de rôle, la fabuleuse et monstrueuse humanité des bêtes s’entremêle à la fabuleuse et monstrueuse animalité des hommes. Questions troubles et familières qui surgissent au fil de cette série imposante qui défile alors que les mains d’homme et les bois des cervidés dialoguent avec les visages qui se travestissent sous nos yeux et avec nous. Nous voilà tout près, si près, à toucher la bête. Un jeune artiste à découvrir et à suivre sans faute.
 
 
Yannick de Serre a exposé au Musée d’art contemporain de Baie Saint-Paul, à l’Usine C à Montréal et à la Maison amérindienne de Mont Saint-Hilaire. Il vit et travaille à Montréal.
 
 
 
 
 

 
Lancement du livre
 
Flâneries laurentiennes
histoire tourisme littérature

par

Ugo MONTICONE, Monique PARISEAU, Lyne ROUILLÉ et Pauline VINCENT,

MARCEL BROQUET La nouvelle édition

 
 
 

 

Centre d’exposition de Val-David
2495, rue de l’Église
Val-David, QC
J0T 2N0
819.322.7474
 
m
m
m