Céline Huyghebaert et Jérôme Nadeau / Les Territoires

Pas dans la maison
sérigraphie sur papier, 20 x 14 po, 2011
 
 
 
Du 3 au 18 février 2012
 
 
 
 
Vernissage
jeudi
2.02.12
18 h
 
 
 
 
 
LIVRE DE FOIE
Céline Huyghebaert
 
 
Céline Huyghebaert étudie la trace, tant son potentiel d’effacement que sa survivance matérielle. Par le biais de l’écriture, du dessin et de la sérigraphie, l’artiste interroge l’impact que certaines traces impriment au présent sous la forme d’affects. L’exposition Livre de Foie questionne la notion d’identité reliée à la matérialité du corps organique. À travers une série d’estampes, combinant texte et image où supports transparents, encre de chine et sérigraphies se superposent, l’artiste nous invite à suivre sa protagoniste dans une recherche des traces de son histoire.
 
 
Livre de Foie s’inscrit dans un projet plus large qui tente de reconstruire les traces infimes qui forment la mémoire, en plus de réfléchir à la manière dont elles s’enroulent au présent pour en faire un temps complexe et hybride.
 
 
 
 

 

Depuis quelques années, Céline Huyghebaert joint à l’écriture des techniques mixtes de dessin, de la photographie et de la sérigraphie dans des fanzines et des livres d’artiste présentés dans des expositions collectives et à Expozine. Elle a également publié des nouvelles, notamment dans les revues Moebius et Le Chameau, ainsi que des essais et des articles parus dans plusieurs revues d’art. Dans le cadre de sa thèse en études et pratiques des arts à l’Université du Québec à Montréal, elle travaille sur le livre d’artiste et l’installation comme lieux de survivance de la mémoire matérielle des morts. Du 17 mars au 22 avril 2012, elle participe à la Biennale du Livre d’artistes du Quai de la Batterie à Arras en France.

 

 

02, impression photographique unique
sur papier fibre, 8 x 10 po, 2010
 
 

A – B / Jérôme Nadeau

 
 
 
Jérôme Nadeau s’attarde dans l’exposition A-B au processus de création photographique. L’artiste puise dans l’histoire de certaines méthodes analogiques en chambre noire telles que le photogramme, le chemigramme et le Cliché Verre et extériorise la production qui demeure habituellement invisible. En utilisant ces différentes méthodes, Jérôme Nadeau complique le mécanisme de production intrinsèque au medium photographique et accentue la tension entre l’image et le matériel. Les images raccourcissent la distance entre ces deux derniers en présentant la reproduction analogue comme sujet de l’image.
 
 
Les œuvres de Jérôme Nadeau confrontent le spectateur à regarder l’objet qu’est la photographie plutôt que de voir à travers celle-ci. Ses photos apparaissent ainsi comme étant des réalités propres, plutôt que des fenêtres à travers lesquelles une réalité pourrait être observée.
 
 
 
 

 

 

Artiste, commissaire et éditeur, Jérôme Nadeau a récemment complété un baccalauréat en photographie à l’université Concordia. Son travail a été présenté dans plusieurs expositions collectives au Québec, notamment à la galerie Louise-Carrier, à la galerie Push, à la FOFA Gallery, aux Territoires, à la Société des Arts Technologiques, aux Espaces Jean Brillant et au centre d’artistes Eastern Bloc. Il vit et travaille à Montréal.

 

 

Les Territoires
Édifice Belgo
372, rue Sainte-Catherine Ouest, suite 527
Montréal (Québec)
H3B 1A2
 
m
m
m

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.