3 femmes artistes au MAC / Valérie Blass, Ghada Amer & Wangechi Mutu

Valérie Blass, Femme panier, 2010
 

 

Du 2 février au 22 avril 2012, le Musée d’art contemporain de Montréal présente trois expositions consacrées à trois femmes artistes d’exception : Valérie Blass, Ghada Amer et Wangechi Mutu. Voilà une occasion unique de découvrir des œuvres qui ne manqueront pas de toucher ou de surprendre le public par la diversité des intentions et des sensibilités de chacune des artistes. S’inscrivant dans un cycle qui explore la vitalité des pratiques contemporaines, ces expositions proposent trois rencontres à travers une réflexion qui traduit les tensions et l’équilibre fragile de la société contemporaine. Au total, près de quatre-vingts œuvres seront présentées dans ces expositions dotées chacune d’une atmosphère propre et distincte, dans un parcours à la fois audacieux et juste.
 
 
 
 

 

 Valérie Blass

m 

Valérie Blass compte parmi les artistes les plus captivantes à avoir émergé du Québec au cours des dix dernières années. Elle est sculpteur dans tous les sens du terme : elle s’intéresse à l’objet, à la manière dont il entre en relation avec d’autres objets et à leur positionnement dans l’espace. Utilisant pratiquement toutes les techniques de sculpture qui existent –du moulage et du modelage à l’assemblage et au bricolage–, elle explore les territoires entre les formes animales, humaines et inanimées, créant ainsi d’étranges objets hybrides. Elle utilise la sculpture comme mode de réflexion sur sa place et notre place dans le monde. Les objets trouvés et recyclés sont également une source d’inspiration pour elle puisqu’ils constituent son point de départ. Ses travaux récents témoignent de ses interrogations sur le double, le transfert, la traduction et la métamorphose. Elle se sert avec brio des techniques du trompe-l’œil et de l’art du faux-fini. Cette exposition réunira environ vingt-cinq œuvres dont plusieurs inédites. Née à Montréal en 1967, Valérie Blass détient un baccalauréat et une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal. Depuis la première Triennale du MAC en 2008, où ses œuvres ont été très remarquées, l’intérêt pour son travail et sa démarche ne cessent de croître au Québec, au Canada et à l’international.
 
 
 
 

Ghada Amer

m
Artiste multidisciplinaire, Ghada Amer est principalement reconnue pour son œuvre picturale, à laquelle elle joint une pratique de la broderie qui brouille, provisoirement, la lecture des œuvres. S’approchant des tableaux d’Amer, pour en saisir la composition, le regard devient voyeur au moment où il perçoit, parmi les amas de fils et les dégoulinades, l’étalage de corps féminins en situation de plaisirs érotiques. En effet, derrière ces fils apparaissent des images de nature sexuelle, puisées dans des revues pornographiques. L’exposition Ghada Amer regroupera un ensemble d’œuvres parmi les plus significatives de l’artiste dont, par exemple, Color Misbehavior (2009) et D as in Drips (2010). Née au Caire en 1963, Ghada Amer vit à New York, après avoir passé plus de 20 ans en France et fait des études à Nice, à l’École Pilote Internationale d’Art et de Recherche, de 1984 à 1989. En 1997, elle a reçu une bourse de la Fondation Pollock-Krasner et, en 1999, elle s’est mérité le prix UNESCO à la Biennale de Venise. Elle vit et travaille à New York.
 
 
 
 
 
 
 

Wangechi Mutu

m 

Wangechi Mutu propose une réflexion originale sur l’état du monde et la relative hégémonie de la civilisation occidentale. Dans ses dessins et collages, mais aussi dans ses sculptures, assemblages et vidéos, elle évoque le jeu des relations entre les organismes vivants, les humains et la puissance de la nature. Reconnue comme une artiste multidisciplinaire dont les travaux sont exposés régulièrement depuis la fin des années 1990, Mutu élabore une œuvre engagée, remarquablement flamboyante, principalement axée sur la représentation féminine, les questions d’identité et la diaspora africaine. Cette exposition monographique sera l’occasion de présenter la magistrale installation Moth Girls (2010) dont le Musée d’art contemporain de Montréal a fait l’acquisition. L’installation réunit des centaines de figurines en céramique dotées d’ailes en cuir et d’antennes en plume. Accrochées directement sur les murs et disposées en rangées, ces figurines mi-humaines mi-animales forment un bestiaire saisissant de beauté, envahissant par son échelle et dérangeant par la récurrence multipliée d’une image féminine hybride. Wangechi Mutu est née à Nairobi, au Kenya, en 1972. Elle a étudié à la Yale University School of Arts, à la Cooper Union for the Advancement of Science and Art, où elle a approfondi son intérêt pour l’anthropologie, et au United World College of the Atlantic. Elle vit et travaille à New York.
 
 
 
 
 
 
Musée d’art contemporain de Montréal
185 rue Ste-Catherine Ouest
(coin Jeanne-Mance)
Montréal (Québec)
H2X 3X5
Tél. : 514 847-6226
 
m
m
m

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.