Annonce des finalistes du Prix Powerhouse 2012 et de la cérémonie de remise du prix jeudi le 28 juin à 19h30

 

 

La Centrale Galerie Powerhouse est fière de vous convier à la soirée de remise du Prix Powerhouse 2012, le jeudi 28 juin de 19h à 21h30. L’événement aura lieu en l’honneur des trois finalistes et annoncera la récipiendaire du deuxième Prix Powerhouse. Ouvert à tous, la soirée se déroulera en présence du jury, des membres du centre et d’invités. Nous espérons que vous serez des nôtres afin de célébrer ce moment important de l’histoire de La Centrale.

 

 

Les finalistes en lice pour la seconde édition du Prix Powerhouse sont karen elaine spencer, Manuela Lalic, et Monique Moumblow. Détails (ici)

 

 

Le Prix Powerhouse 2012 est un prix de 5 000$ visant à reconnaître une femme artiste ayant atteint ou dépassé le stade de mi-carrière et qui a contribué avec constance et de manière importante au milieu culturel montréalais. Ce prix honore une personne qui a fait preuve de persévérance, singularité et influence et qui poursuit son œuvre en demeurant fidèle à sa vision. Le prix s’intègre au mandat de La Centrale, un centre d’artiste ayant pour vocation d’offrir une plateforme aux pratiques en art actuel portées par les discours féministes et ayant pour objectif de soutenir la visibilité d’artistes et d’initiatives moins ou peu représenté-es auprès des institutions culturelles établies. L’objectif du prix est de promouvoir le travail d’une artiste montréalaise et de célébrer la contribution sociale et culturelle des femmes artistes.

 

 

Nous remercions le jury du prix 2012, composé de: Catherine Bodmer (artiste, présidente du conseil d’administration de VIVA! art action), Jerôme Delgado (critique en arts visuels au journal Le Devoir et en cinéma chez Séquences), Eliane Ellbogen (commissaire et directrice artistique chez Eastern Bloc), Lesley Johnstone (conservatrice au MACM) et Anne Ramsden (artiste et professeure en arts visuels et médiatiques à l’UQÀM).

 

 

Dans un premier temps, chaque artiste proposée devait être mise en nomination par une tierce personne. Puis, le jury a réalisé la prés-selection des trois finalistes. Enfin, en concordance avec l’esprit démocratique du centre, la décision finale a été remise entre les mains des membres de La Centrale. La Centrale aimerait souligner la généreuse contribution d’une donatrice anonyme qui a rendu ce prix possible.

 

 

 

 
BIOGRAPHIES
 
 
 

karen elaine spencer (Montréal), performance, dessin, blogue. – karen elaine spencer est active dans le milieu des arts à titre d’artiste, de performeuse, de commissaire, de mentore, de jury, de conférencière et d’écrivaine depuis l’obtention de son BFA (1986) du Nova Scotia College of Art and Design. Elle est également diplômée d’un MA (2001) de l’UQÀM. Ses expositions solo ont été présentées en France et au Canada et elle a performé dans plusieurs pays (Finlande, Italie et États-Unis).

 

« Touchant à l’art conceptuel, à l’art action, à l’écriture et au dessin, karen elaine spencer a développé un éventail de stratégies artistiques qui se renouvelle continuellement (interventions dans la rue et sur des panneaux publicitaires, « mail art », infiltrations, performances, dessins, blogues, etc.). Se nourrissant les unes des autres, ces stratégies insistent sur les questions centrales à sa pratique : le quotidien, les rapports de pouvoir, la marge, la vulnérabilité et l’autodétermination, autant artistique que politique. » (Catherine Bodmer).

 

 

 

Manuela Lalic (Montréal), installation, performance. – Manuela Lalic a à son actif plusieurs expositions solos et de groupe, qui ont été présentées dans divers lieux à travers le monde (Québec, Canada, France, Allemagne, Angleterre, Belgique, Japon, Chine, Liban et Serbie). Récipiendaire de la Bourse Plein Sud en 2004, elle obtenait en 2009 le Prix Pratt et Whitney Canada du Conseil des arts de Montréal et la résidence du Conseil des Arts du Canada à New-York en 2009.

 

« À travers sa pratique, Manuela Lalic pose, avec humour et dérision, un regard lucide, sans concession, sur notre société de consommation. Utilisant des objets banals, voire ingrats, elle construit de véritables monuments de l’éphémère, même du dérisoire. À travers ces œuvres, s’affirme la nécessité d’un engagement politique, social et humain. Avec les objets de notre quotidien, Manuela Lalic s’engage, signe et prend position. » (Marthe Carrier).

 

 

Monique Moumblow (Montréal), vidéo. – Monique Moumblow a remporté des prix dans plusieurs festivals internationaux tel Cinematexas, The Images Festival (Toronto) et L’immagine Leggera (Palermo). Elle est impliquée dans plusieurs centres d’artiste et est co-fondatrice de Sugar Press. Elle a été professeure au département Intermedia/Cyberarts à l’université Concordia. Elle est titulaire d’un MFA de l’université Concordia (2009) et d’un BFA du Nova Scotia College of Art and Design (1992).

 

« Monique Moumblow a produit une quinzaine de vidéos et d’installations vidéo qui ont été présentées dans les galeries, musées et festivals à travers le Canada et partout dans le monde. Ses œuvres, très raffinées et sensibles, explorent les points de rupture entre l’image, le son et la langue. Souvent trompeusement simples en apparence et en facture, elle crée des tensions et de la dualité au sein de mises en scène de moments, gestes, actions et récits intimes. » (Lesley Johnstone).

 

 

 

Mandat
 
 
 

Fondée et issue des mouvements féministes en 1973, La Centrale Galerie Powerhouse est un des plus anciens centres d’artistes autogérés du Québec. Le mandat du centre se voue au développement de l’histoire des pratiques artistiques féministes et soutient la visibilité d’artistes et d’initiatives moins ou peu représenté-es auprès des institutions culturelles établies. Le centre a pour objectif d’offrir une plateforme pour les langages en art actuel porté par les discours féministes, les théories du genre, la diversité culturelle et la transdisciplinarité. Cela implique l’importance du développement des réseaux d’échanges professionnels à l’échelle locale, nationale et internationale. Le centre encourage les artistes à toutes les étapes de leur carrière afin de permettre les échanges intergénérationnels. La programmation et les événements organisés par la galerie sont le reflet des intérêts et engagements des membres du centre. En 2007-2008, des ajustements apportés au mandat rendent le centre plus inclusif et le mettent au diapason des discours féministes actuels.

 

 

 

 

La Centrale Galerie Powerhouse

4296 boulevard Saint-Laurent

Montréal, QC,
Canada
H2W 1Z3

(514) 871-0268
 
 
m
m
m