De multiples échos résonnent à la galerie Luz

 
 
 
 
 
Du 30 mai au 23 juin 2012
 
 
 
 
Vernissage
samedi
02.06.12
14 h
 
 
 
 

Galerie I
André Vaudrin
COQ À L’ÂME

 

Suite à une année de voyage en solitaire autour de la planète, l’artiste multidisciplinaire André Vaudrin passe du coq itinérant à l’âme de ses observations. Il présente ici une traversée des apparences vers plus de transparence. L’émotion suscitée par les grands espaces rejoint celle des personnages croisés sur sa route qui l’ont particulièrement touché et, à travers eux, l’humanité ordinaire dont nous faisons partie.

 

 

Les secrets d’atelier émergent dans une création originale. L’acrylique, l’encre, le crayon, l’époxy et l’utilisation très personnelle de l’instrumentation technologique sont fusionnés au service de l’artiste et de l’observateur. Celui-ci se reconnait dans ces univers présentés sous un angle unique et vrai dans une figuration renouvelée. À noter ces déchirures, révélant l’esquisse sous-tendue derrière le travail achevé, révélant une des signatures de ses nouvelles recherches.

 

 

Vaudrin est originaire de Trois-Rivières. Il fait ses études au cegep de Trois-Rivières en Art plastique et obtient un baccalauréat en Communication graphique à l’Université Laval. Il s’intéresse à plusieurs aspects de l’art visuel dont le théâtre, la peinture, le dessin d’observation, la scénographie, le graphisme. Il travaille à la maison Radio-Canada comme concepteur graphiste depuis 25 ans. Les travaux en peinture, en illustration, en animation et en design d’André Vaudrin lui ont valu de nombreux prix prestigieux. Cette huitième exposition de tableaux témoigne de l’évolution de son oeuvre en marche

 

 

 

Galerie II
Jacinthe Larouche
Matières et idées

 

 
Je présente trois séries de sculptures, toutes faites de matériaux le plus souvent bruts pour une plus grande charge émotionnelle. La première est construite de pièces de plâtres moulées, de coquillages, évoquants des impressions sensuelles. Une autre composées de trois personnages ayant comme finition de la corde enroulée, sur lesquels sont ajoutés des masques de papier moulés et vernis. Ces sculptures peuvent se lire comme une allégorie de l’humanité. La dernière se compose de cire teintée pour l’impression de pureté, de chaleur qu’elle dégage et de résine pour son côté évanescent, désirant transposer l’état de dématérialisation.

 

 

Jacinthe Larouche est sculpteure et pratique également le dessin, le collage, la photographie. Elle possède une formation de l’université Laval en arts visuels. Depuis 2002, présente son travail lors d’expositions solos et participe à des expositions collectives au Québec, notamment à Longueuil, Musée de la femme, à Québec, galerie du Pavillon Desjardins-Pollack, à Lévis, Internationale d’art miniature et à Saguenay, Centre des arts et de la culture. Elle a été professeure suppléante au Cégep de Jonquière, donne périodiquement des ateliers de création à des groupes d’adultes, aux jeunes du primaire et du secondaire.

 

 

 

Galerie III
Pierre Lavoie

 

Priorité à l’instinct.
Depuis fort longtemps.
J’ai un pied dans le monde magique, un dans le réel.
Ce qui fait de moi un être inspiré qui se cultive.
Je crois que l’art est une religion payenne. Que l’artiste précède le médium.
Qu’avant d’être artiste il faut multiplier les expériences avec la matière à travers une pratique légère qui puisse s’accorder avec l’esprit.
Se synchroniser. Pour un dialogue.
La matière ayant ses règles, nous les nôtres. Aussi avant d’introduire un sujet, donc un a priori, il faut que nos sens soient optimisés, plus performants, tout en gardant un doute raisonnable sur le réel.
Vous verrez chez moi, une certain mise en contexte par l’espace consacré au travers divers contenants pour réinitialiser une certaine réalité. La quête d’une brique nominale, fondamentale, avant son assemblage pour une proposition. Parallèlement à la pratique de différentes techniques, comme des gammes.
Travailler sur soi est le meilleur gage pour travailler son art. On ne doit pas seulement décrire la vie, nous devons l’unifier.

 

 

Pierre Lavoie est originaire du Lac-St-Jean et y demeure. Autodidacte, il se defini comme un artiste multidiciplinaire; ecrivain, dessinateur, sculpteur et photographe. Il a ete commandite par la compagnie Xerox pour un projet de recherche. Il participe à des expositions collectives dans differentes institutions regionales.

 
 
 
 
 
 
 
 
Galerie Luz
372, Ste-Catherine Ouest, local 418
Montréal (QC)
H3B 1A2.
Tél. : 514 908-2880
 
 
 
 
 
Œuvre : Pierre Lavoiem

m