DARE-DARE, PROGRAMMATION 2012-2013 / Projets d’interventions dans l’espace public

 
 
 

SECONDES ZONES d’ANNE-MARIE OUELLET (Canada, QC) Du 18 mai au 27 juin 2012 Interventions urbaines aux abords du Métro St-Laurent, sur la Place des arts et la Place des festivals du Quartier des spectacles de Montréal.

 
 
 

Par son plus récent projet, FACTION, Anne-Marie Ouellet s’est attardée à nos espaces urbains, qui sont quadrillés de manière à contrôler et à régir nos déplacements. Par une approche conceptuelle et contextuelle, son travail s’insère dans le tissu urbain et les espaces dédiés à l’art.

 

 

 

 

Par le projet SECONDES ZONES, elle poursuit sa réflexion sur l’uniforme, l’organisation et la communauté en lien avec l’histoire et le rôle de la place publique. À la manière d’un laboratoire, elle travaille par observation, planification et expérimentation de différents déplacements et occupations de groupes.

 

 

SECONDES ZONES est une plateforme mise en place pour expérimenter l’usage de la place publique et plus spécifiquement, de la Place des festivals. Partant du constat que la transformation des places publiques en espaces de spectacles amène un questionnement sur le libre usage de ces zones et sur la marge entre le spectacle et le non-spectacle, ces actions, parfois chorégraphiées, d’autres fois improvisées, tentent par leurs formes « anti-spectaculaires » de transgresser la fonction et les attentes des occupants de ce lieu officiellement dédié au divertissement des foules.

 

 

Le groupe, constitué de volontaires recrutés par le biais de communiqués, se retrouve dans une position où il a la possibilité d’expérimenter l’usage de la Place des festivals et de ses alentours. L’uniforme que revêtissent les participants (composé d’un T-shirt et d’une veste) agit à titre de marqueur faisant apparaître les corps unifiés lors des regroupements.

 

 

Pour suivre les développements du projet, consultez le http://www.secondeszones.blogspot.com/

 
 
 
 
 
 
 
Et aussi …
 
 
 
 

Distribution box de ROSS CAMPBELL (Canada, BC) 10 juillet au 22 août 2012 Installation temporaire sur l’aire d’exposition de DARE-DARE, aux abords du Métro St-Laurent.

Ross Campbell s’intéresse au paysage urbain et à la façon dont il est redéfini et même sculpté par le travail de l’homme. Son travail réflète ces nouveaux paysages par une symbiose entre l’urbanité et les notions industrielles et digitales de notre ère. Il questionne donc la relation complexe entre ces univers et leurs infrastructures. Avec DISTRIBUTION BOX, il nous propose une réplique en contreplaqué de huit pieds de hauteur d’un connecteur d’eau en béton. Ce connecteur se retrouvait sur la Place des Arts lors des rénovations de l’hiver 2011, où il l’a photographié et documenté, avant qu’il soit enterré et connecté au système d’égoût de la Ville. Cette “dislocation”nous amène à réfléchir à ce qui n’existe sans que nous puissions voir ou interagir, avec cet éco-système de l’invisible.

Vous pouvez lire l’article D’un site à l’autre  » La migration de Dare-Dare sur le territoire » par Manon Tourigny, revue Inter Art Actuel no 111. Abonnement (ici)

 
 
 
 
DARE-DARE est situé aux abords du Métro St-Laurent
Casier Postal 320, Succursale C
Montréal, Québec
H2L 4K3
514-794-7002
 
 
 

http://www.dare-dare.org/

Photos: Boucher & Lecland