Cynthia Girard + Julie Trudel @ OPTICA

 
 
 
 
Du 12 mai au16 juin 2012  
 
 
 
Vernissage
samedi
12.05.12
15h
 
 
 
 
Cynthia Girard
Pierre Vallières et Josée Yvon
 
 
 
 Galerie principale 
Main gallery
 
 
 

«La femme tortue nous montre son doigt
la dictature censure ses fesses »

 

 

Deux antihéros pasoliniens habitent la tête de l’artiste et s’insinuent en elle presque à son insu : il s’agit de Pierre Vallières et de Josée Yvon. Vallières s’y présente sous la forme de Saint-François-d’Assise, nourrissant les oiseaux de miettes de pain et de son livre Nègres blancs d’Amérique. Yvon, quant à elle, demande à l’artiste de peindre des portraits tirés de la couverture de ses ouvrages aux titres utopistes et chargés d’érotisme tels que Travesties-Kamizaze, Filles-missiles et Les laides otages. Sous la forme d’une installation — peintures, objets et vidéo —, ce projet de Cynthia Girard revoit les utopies révolutionnaires d’un Québec moderne avec un imaginaire débridé.

 

 

Née à Montréal, Cynthia Girard est peintre et poète. Titulaire d’une maîtrise en beaux-arts du Goldsmiths College, Université de Londres (1998), elle expose «Pavillon du Québec» (2001-2003), un cycle de peintures renouvelant la figuration, accueilli favorablement par la critique. À Londres et à Berlin – lauréate des résidences internationales du Conseil des Arts du Canada (Space, Londres, 2005-2006) et du Conseil des arts et des lettres du Québec (Künstlerhaus Bethanien, Berlin, 2008-2009) –, elle poursuit une pratique pluridisciplinaire qui puise ses sources à même l’histoire de l’art, les encyclopédies universelles et la littérature. Ses peintures, installations et performances ont été présentées dans moult expositions tant au Québec, en Amérique qu’en Europe. Elle vit et travaille à Montréal.

 

 

 "The tortoise-woman shows us a finger dictatorship censors her ass"

 

 

Two Pasolinian antiheroes inhabit and infiltrate the artist’s mind, almost unconsciously: they are Pierre Vallières and Josée Yvon. Vallières appears in the guise of St-Francis of Assisi, feeding birds from crumbs and from his book White Niggers in America. Yvon, for her part, asks the artist to paint portraits drawn from the covers of her utopian, erotically charged publications’ titles, including Travesties-Kamizaze, Filles-missiles, and Les laides otages. In this project—an installation of paintings, objects, and video—Cynthia Girard draws from an unbridled imagination to revisit the revolutionary ideals of a modern Quebec.

 

 

A painter and a poet, Cynthia Girard was born in Montreal and holds an MFA from Goldsmiths College, University of London (1998). She produced and exhibited “Pavillon du Québec” (2001-2003), a well-received series of paintings revisiting figuration. In London and Berlin—international residencies from the Canada Council for the Arts (Space, London, 2005-6) and the Conseil des arts et des lettres du Québec (Künstlerhaus Bethanien, Berlin, 2008-9)—she furthered a pluridisciplinary practice that draws on art history, encyclopaedias, and literature. Her paintings, installations, and performances have been shown in many exhibitions throughout Québec, North America, and Europe. She lives and works in Montréal.

 
 
 
 
 
 
 
Julie Trudel
 
Projet CMYK – phase 2
 
 
Petite galerie
Small gallery
 

 

 

La pratique de Julie Trudel conjugue art abstrait et conceptuel, une approche que l’artiste qualifie de post-structuraliste. S’intéressant aux systèmes de représentation dont nous usons pour rationaliser certaines réalités complexes — comme les quatre couleurs de l’imprimerie dans le projet CMYK, abréviation anglaise de cyan, magenta, jaune et noir — elle propose une exploration méthodique des procédés picturaux. Elle établit des protocoles de travail simples, puis les répète de manière sérielle : une gamme de couleurs restreinte, un motif primaire, un procédé d’application prédéfini, un principe de composition non hiérarchique (all-over)… C’est par la répétition de ces opérations que le procédé révèle alors ses possibilités, et ce jusqu’à leur épuisement.

 

 

Julie Trudel a participé à plusieurs expositions de groupe, dont Collision 8 (Parisian Laundry, 2012), (Re)penser la peinture (Lilian Rodriguez, 2011) et Peinture fraîche et nouvelle construction (Galerie Art Mûr, 2010). Elle a récemment présenté à la Maison de la culture Maisonneuve sa première exposition solo, Projet CMYK – phase 1, marquant la fin de sa maîtrise en arts visuels et médiatiques à l’UQAM. Demi-finaliste au Concours de peintures canadiennes RBC (Power Plant, Toronto, 2011), elle a obtenu une bourse du Conseil des Arts du Canada (2012) et ses tableaux font partie de plusieurs collections particulières au Canada et en France.

 

 

Julie Trudel’s practice marries abstract with conceptual art, an approach the artist calls post- structuralist. Fascinated with the representational systems we use to rationalize some complex realities—like the four printing colours (cyan, magenta, yellow, black) in her CMYK project—Trudel proposes a systematic exploration of pictorial method. Establishing a simple working protocol, she then repeats it in serial fashion: a limited colour palette, a basic motif, a predefined application procedure, non-hierarchical all-over composition… The repetition of such operations reveals—and fully exhausts—all the potentialities in the process.

 

 

Julie Trudel has taken part in numerous group shows, including “Collison 8” (Parisian Laundry, 2012), “(Re)penser la peinture” (Lilian Rodriguez, 2011), and “Peinture fraîche et nouvelle construction” (Galerie Art Mûr, 2010). She recently presented her first solo exhibition, “Projet CMYK – phase 1,” at the Maison de la culture Maisonneuve, marking the end of her master’s studies in visual and media arts at UQAM. A semifinalist at the RBC Canadian Painting Competition (Power Plant, Toronto, 2011), she was awarded a grant from the Canada Council for the Arts (2012), and her paintings are part of several private collections in Canada and in France.

 

 

 

 
 
 
 
 
 

OPTICA, un centre d’art contemporain 40 ans de diffusion au service de la création, de l’édition et de la recherche en arts visuels! Devenez membre d’OPTICA et vous contribuerez au développement et à l’essor de nos activités tout en bénéficiant de nombreux privilèges. Vous recevrez entre autres par la poste les informations entourant les activités et les réalisations de la galerie. De plus, vous obtiendrez jusqu’à 30% de réduction sur les publications d’OPTICA. Comme nouveau membre, d’autres rabais intéressants vous sont aussi offerts par nos partenaires – 35% pour un abonnement d’un an aux revues Ciel Variable et esse arts + opinions – de même que des laissez-passer à des musées montréalais – Musée d’art contemporain de Montréal, le Centre canadien d’architecture et le Musée McCord- selon votre contribution. Optica a grand besoin de l’appui de la communauté afin de poursuivre ses objectifs. Votre collaboration est décisive pour l’accomplissement de notre mandat tant dans la recherche que dans la diffusion en art contemporain. Votre geste permettra, en outre, de garantir un service de qualité aux artistes et aux commissaires d’exposition.

 

 

Sign up as a member and in return for contributing to the growth and development of the centre and its projects, your donation will bring you many advantages. Aside from receiving news by mail about all the centre’s activities and production, you will benefit from reductions of up to 30% on OPTICA publications. As a new member, you will also enjoy benefits provided by our partners, including 35% off subscription to the Ciel Variable and esse arts + opinions magazines, and free passes to Montreal museums (Musée d’art contemporain de Montréal, Canadian Centre for Architecture, McCord Museum), depending on your contribution. OPTICA needs the community’s support to achieve its goals. Your contribution is crucial to its mandate, whether for creative research or for the dissemination of contemporary art. Moreover, your gesture will guarantee the best possible service to the artists and curators.

 
 
 
Devenez membre
OPTICA
Obtenez ces privilèges
 
m
(ici)
 
 
 
 
OPTICA
un centre d’art contemporain
372, Ste-Catherine ouest (#508)
Montréal (Québec)
H3B 1A2
t: 514.874.1666
m
m
m