Dimo Garcia – Lumière, symbole et recréation…

 
 
Dimo Garcia
 
Lumière, symbole et recréation
 
 
 
à partir de livres
d’Heures
manuscrits conservés à Montréal
 
 
 
 
Avant-Propos
Le Vadrouilleur urbain
 
Lorsque j’ai reçu le courriel de Dimo Garcia, je fus renversé par la profondeur et l’intelligence de son art. Il touche le fondement même de notre métropole et relie sa destinée à celle d’une ville qui l’a accueillit en 2009. Nous gagnons à observer son art afin de profiter des échos conçus par l’artiste, en créant un ensemble où tout se répond et en multipliant les pistes et les signaux, l’artiste nous permet une lecture riche en références brodées et laisse un résultat qui n’a rien d’un parcours balisé.
 
 
 
Ce projet résulte d’un travail en théorie et pratique des arts autour des techniques des enlumineurs et des imaginaires présents dans les livres d’Heures manuscrits du XVe siècle qui sont conservés dans les bibliothèques publiques de la ville de Montréal.
 
 
 
Cette recherche comprend une pratique de recréation et d’actualisation picturale d’une série de scènes bibliques choisies à partir de ces ouvrages. La recréation d’une imagerie chrétienne, peinte dans le contexte de la ville de Montréal d’aujourd’hui, cherche à enrichir la réflexion sur l’identification individuelle et collective avec des images historiques et contemporaines qui relèvent du surnaturel et du merveilleux. Ce travail pratique guide également une étude phénoménologique et iconographique sur la représentation symbolique du divin en images qui font référence à la vie contemporaine de Montréal.
 
 
 

La Visitation, acrylique sur bois,
25 x 20 cm, acrylique sur bois.  
 
 
  
La Résurrection des morts et le jugement dernier,
acrylique sur bois, 25 x 20 cm, acrylique sur bois.
 
 
 
 
Dimo Garcia
m

 
(ici)

 

 

Œuvre (en tête):

La Verge et l’enfant, acrylique sur bois,

25 x 20 cm, acrylique sur bois.
 
m
m