L’exposition « Photographie » à la Galerie Division

 
 
« PHOTOGRAPHIE »
 
 
 
Jusqu’au
5 mai 2012
 
 
 
 
GWENAËL BÉLANGER
MICHEL DE BROIN
MANON DE PAUW
ISABELLE HAYEUR
ALAIN PAIEMENT
 
 
 
Depuis les années quatre-vingt-dix, une pratique artistique conceptuelle utilisant le support photographique s’est développée à Montréal. Au moment où l’ordinateur apparaissait dans les universités québécoises en tant qu’outil indispensable, un groupe d’artistes précis entamait une formation en arts visuels. Michel de Broin, Gwenaël Bélanger, Manon de Pauw, Isabelle Hayeur : tous semblent avoir été entraînés vers ces nouvelles technologies qui offraient alors, dans un contexte post-moderne aux mille possibilités, un terrain vierge, séduisant.
 
 
L’histoire de l’art nous enseigne que de nouvelles techniques font naître de nouvelles poésies. Nous avons pu encore une fois le constater avec l’arrivée d’une pratique photographique se délestant de ses traditions.
 
 
Ici, le postulat conceptuel domine et la technique s’y greffe. Les pratiques sont hybrides, donc, empruntant les stratégies de la sculpture par la maquettisation (Michel De Broin), de la peinture (Gwenaël Bélanger) de la vidéo et du cinéma (Manon de Pauw, Alain Paiement) ou de la manipulation informatique d’images recueillies de diverses façons (Isabelle Hayeur). Chez chacun d’entre eux, c’est la réalisation de fantasmes qui a pu se concrétiser grâce à l’évolution technique du médium.
 
 
Devant ces corpus si différents, il semble justifié de se questionner sur l’inéluctable responsabilité du support photographique au sein de ces pratiques conceptuelles. Celles-ci ne semblent plus pouvoir s’en extraire.
 
 
 

 
 
« PHOTOGRAPHIE » 
 
 
Until
5.5.12
 
 
 
GWENAËL BÉLANGER
MICHEL DE BROIN
MANON DE PAUW
ISABELLE HAYEUR
ALAIN PAIEMENT
 
 
 
In the 1990s, a group of artists in Montreal developed a new conceptual art practice based on photographic media. As the computer was becoming an indispensable tool across society, they were beginning their education in the visual arts. Michel de Broin, Gwenaël Bélanger, Manon de Pauw, Isabelle Hayeur; all were drawn in by these new technologies that offered countless possibilities on an untouched artistic terrain, all within the context of postmodernism.
 
 
In the work presented, the conceptual dimension dominates and artistic technique follows after it. Each artist employs a hybrid practice and therefore: borrow from sculpture and scale models (Michel De Broin); painting (Gwenaël Belanger); video and cinema (Manon de Pauw, Alain Paiement); or from computer-generated manipulations of images gathered from different sources (Isabelle Hayeur).
 
 
Art history teaches us that new vocabularies are born of the latest techniques. Digital media enable an innovative plasticity for picture-making. This group of artists make works that fragment and reconstruct the picture plane, resulting in new meanings to be inferred from their methods of abstraction. The evolution of the photographic medium makes new aesthetic worlds possible.
 
 
 
 
 

GALERIE DIVISION

2020 rue William

Montréal,Québec
 
H3J 1R8
 
514.938.3863
 
m
m