Le Musée McCord présente les portraits du Sieur de Longueuil et de son épouse

 
 
Le Musée McCord est heureux de présenter au public, dès aujourd’hui dans l’exposition permanente Montréal – Points de vue, deux acquisitions importantes soit les portraits de Charles Lemoyne de Longueuil et de Claude-Élisabeth Souart d’Adoucourt. Ces œuvres, datées de 1681, deviennent les peintures les plus anciennes de la collection du Musée.
 
 
 
 
Un petit mot d’histoire
 
 
Fils de Catherine Thierry dit Primot et de Charles Lemoyne, un des plus riches marchands et négociants de Montréal à l’époque, Charles Lemoyne de Longueuil est l’aîné d’une famille de treize enfants. Il se marie en 1681 à Claude-Élisabeth Souart d’Adoucourt, nièce du sulpicien Gabriel Souart, le premier curé de Montréal. Seul canadien d’origine à recevoir le titre de baron dans la colonie, Charles Lemoyne hérite de la seigneurie de Longueuil en 1684, et achète la seigneurie de Beloeil en 1711. Il poursuit une longue carrière militaire et accède au poste de gouverneur de Trois-Rivières en 1720 et à celui de gouverneur de Montréal en 1724. Il se voit confier l’administration générale de la Nouvelle-France en 1725-1726. L’histoire retient les accomplissements d’un habile négociateur qui intercéda auprès des cinq nations iroquoises afin de protéger le commerce des Français avec les villages et missions situés autour des Grands Lacs.
 
 
 
 
À propos des œuvres
 
 
Les deux oeuvres représentant Charles Lemoyne de Longueuil et son épouse, Claude-Élisabeth Souart d’Adoucourt, ont été très vraisemblablement peintes afin de commémorer leur mariage célébré au château de Versailles le 7 mai 1681. Vêtue richement, l’épouse tient dans la main gauche un oeillet rouge, symbole de l’amour et dans l’autre placée sur son ventre, une pomme-grenade dont elle prit une bouchée, symbole de fertilité. Le Sieur de Longueuil arbore la Croix de Saint-Louis qu’il a reçue en 1703 : cette décoration fut ajoutée au tableau ultérieurement. La provenance des portraits est clairement établie. Leur dernier propriétaire, Mr. Andrew Hazeland de Victoria en Colombie Britannique, s’est investi de la mission de rapatrier ceux-ci à Montréal en en faisant don au McCord. En raison de l’importance historique de ces oeuvres qui ont subi quelques altérations au fil du temps, les canevas ont été restaurés par le Centre de conservation du Québec. Le service de restauration du Musée a, de son côté, insufflé une nouvelle vie aux cadres qui datent également de la fin du 17e siècle.
 
 
 

 
À propos du Musée McCord
 
Le Musée McCord se consacre à la préservation, à l’étude et à la mise en valeur de l’histoire sociale de Montréal d’hier et d’aujourd’hui, de ses gens, de ses artisans et des communautés qui la composent. Il abrite l’une des plus importantes collections historiques en Amérique du Nord, composées d’objets des Premiers Peuples, de costume et textiles, de photographies, d’arts décoratifs, de peintures et d’estampes et d’archives textuelles, totalisant plus de 1 400 000 artefacts. Le Musée McCord présente des expositions stimulantes qui interpellent les gens d’ici et d’ailleurs en posant un regard actuel sur l’histoire. Il offre également des activités éducatives et culturelles et développe des applications Internet innovatrices. Musée McCord, notre monde, nos histoires.
 
 
 

Musée McCord Museum
690, rue Sherbrooke Ouest
Montréal (Québec)
H3A 1E9
 
 
 

Portrait de Charles Lemoyne de Longueuil, 1656-1729

Artiste inconnu, 1681 Huile sur toile

Don de Andrew Hazeland, M2009.78.1
m
m