Trilogie du cru – Système Kangourou / Espace culturel Georges-Émile-Lapalme

 
Trilogie du cru
Système Kangourou
 
 
13 et 26 avril
17 h et 19 h
 
 Activité gratuite
 
 
 
Dans un désir de favoriser la création d’œuvres originales dans l’espace public, la Place des Arts accueille en résidence, dans l’Espace culturel Georges-Émile-Lapalme, le groupe d’artistes Système Kangourou. Cet événement présente le résultat de leur travail de recherche.
 
 
 
Par le biais de tableaux vivants, l’équipe de création propose trois expériences à la fois sensibles et audacieuses qui questionnent de manière surprenante l’interpénétration de l’intime et du collectif.
 
 
Horaire sujet à changement sans pré-avis.
 
 
Depuis ses débuts, Système Kangourou cherche à multiplier les occasions d’investir les lieux publics. Animées par un désir insatiable de rencontres, d’échanges authentiques et d’expériences artistiques nouvelles, Anne-Marie Guilmaine et Claudine Robillard, cofondatrices et codirectrices de la compagnie depuis 2006, cherchent, par le biais des diverses créations interdisciplinaires produites par Système Kangourou, à expérimenter des rapports au public différents, à redéfinir la place du spectateur et son implication dans la représentation. Dans chacun des spectacles de la compagnie, l’interaction entre les acteurs-performeurs et le public a fait l’objet d’expérimentations diverses. Les actions et les mouvements sont ancrés dans le réel et sur une recherche sur les états de corps. La performance est ici un espace d’action, de représentation et d’interaction. Système Kangourou met sur pied des projets performatifs audacieux et ludiques qui s’articulent principalement autour d’une réflexion sur « l’être ensemble ».
 
 
 
 

 
Diplômées de l’École supérieure de théâtre de l’UQÀM où elles complètent une maîtrise portant sur les notions d’aléatoire, de bricolage, de risque et d’autoreprésentation mises en jeu dans les spectacles de théâtre performatif, Anne‐Marie Guilmaine et Claudine Robillard cofondent en 2006 la compagnie Système Kangourou. Elles créent l’événement Engrenage à La Chapelle (mai 2006) qui présente en rotation les deux premiers spectacles de la compagnie : Au détour de mai, en plein cœur des ambivalences, d’Anne‐Marie Guilmaine, et C’est comme un photomaton… mais en mieux, de Claudine Robillard. Ces spectacles jettent les bases de la démarche particulière de Système Kangourou qui questionne les enjeux de la présentation scénique, la rencontre avec les spectateurs et les possibilités de polysémie d’une œuvre par la friction des disciplines et la fragmentation du récit. Les relations à l’autre et les dynamiques de groupe se retrouvent questionnés autant dans la forme que dans les préoccupations mises en lumière dans leurs créations. Alors que Claudine Robillard performe dans la plupart des spectacles de la compagnie, Anne-Marie Guilmaine signe les textes et la mise en scène.
 
 
* Crédit photo : Système Kangourou
 
 
RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX
260, boul. de Maisonneuve Ouest
Montréal (Québec)
H2X 1Y9
T. 514 285-4200

 

http://www.pda.qc.ca/index.fr.html

m

m