Lynne Cohen au Musée McCord

 
 
 
Le Musée McCord est fier de présenter une sélection de 12 œuvres de Lynne Cohen, photographe de renommée internationale, du 20 mars au 6 mai 2012. L’exposition offre un aperçu de son œuvre, de 1970 à 2011, sur le thème des lieux intérieurs insolites, mais néanmoins réels.
 
 
« Nous sommes heureux d’accueillir les œuvres de Lynne Cohen et d’exposer ses photographies. Nous tenons ainsi à rendre hommage à cette grande artiste et à faire découvrir son talent au public, avant la tenue d’une rétrospective au Musée McCord en mars 2013. Son travail est étroitement lié à la mission du Musée, qui présente des œuvres uniques empreintes d’une réflexion sociale. L’art de Lynne Cohen en est un parfait exemple, » déclare Suzanne Sauvage, présidente et chef de la direction du Musée McCord.
 
 
Lieux intérieurs
 
Lynne Cohen s’intéresse à l’esthétique des lieux intérieurs. Ses œuvres invitent à croire que le lieu est la résultante d’une quelconque mise en scène, une installation préparée par l’artiste avant d’être photographié, mais, étonnamment, les espaces sont photographiés tels qu’ils ont été trouvés. La force du travail de Cohen réside ainsi dans l’air étrangement artificiel des intérieurs. S’éloignant de la photographie documentaire qui a pour but de conserver la trace d’un endroit ou d’un événement, l’artiste cherche plutôt à présenter les lieux comme elle les a découverts, sans les placer dans un contexte socio-historique. « Mon but est de laisser les matériaux et les objets parler pour eux-mêmes. Les choses sont assez bizarres comme elles le sont déjà » explique Lynne Cohen. Le visiteur peut déceler dans le choix des divers intérieurs photographiés, des références artistiques, sociales et politiques.
 
 
Présence humaine et matérialité
 
Bien qu’il n’y ait personne dans les photos de Lynne Cohen, la présence humaine se manifeste par une iconographie singulière : des cibles de tirs, des mannequins, des squelettes et des silhouettes, par exemple. Le spectateur a souvent l’impression que quelqu’un vient tout juste de quitter l’endroit ou encore, s’apprête à entrer dans la pièce. Ainsi, Lynne Cohen s’intéresse-t-elle à la trace de la présence humaine dans les lieux vides. La variété des matériaux des intérieurs photographiés contribue à la richesse visuelle du travail de Cohen. Les cadres en Formica, fabriqués par l’artiste, font partie intégrante de l’œuvre et renforcent l’idée que ces photographies sont des objets sculpturaux plutôt que des clichés documentaires des lieux qui nous entourent.
 
 
 

À propos de l’artiste…
 
 
Lynne Cohen est née en 1944 à Racine, au Wisconsin. Elle habite au Canada depuis 1973 et réside actuellement à Montréal. Elle débute sa carrière dans les années 1970, après avoir terminé ses études universitaires en sculpture et estampe à l’Université du Wisconsin. Ses premières photographies d’intérieurs sont en noir et blanc et ont pour sujets des bureaux, des clubs privés, des salles de réunion et des salons de beauté. Dans les années 1980, Cohen apporte un léger changement à son orientation artistique et s’intéresse davantage aux laboratoires, aux centres de formation, aux salles de classe et aux salles de tir. Vers les années 1990, elle se tourne vers des usines et des stations thermales et adopte la photographie couleur, ce qui amène une nouvelle dimension à son travail. Ses œuvres, reconnues internationalement, lui ont valu de nombreux prix, dont le Prix du Gouverneur Général en Arts Visuel et Arts Médiatiques (2005) et plus récemment, le prix photo Banque Scotia, la plus grande récompense au Canada pour un photographe canadien.
 
 
 
Musée McCord
690, rue Sherbrooke Ouest
Montréal (Québec)
H3A 1E9
T : 514 398-7100
 
m
m