Yann Pocreau & Jean-Sébastien Denis / Galerie Simon Blais

 
 
YANN POCREAU &
JEAN-SÉBASTIEN DENIS
 
 
 

Du 19 octobre au 19 novembre 2011

 
 
Vernissages
Mercredi 19 octobre 2011
18 h
 
 
 
 
JEAN-SÉBASTIEN DENIS
 MACHINATIONS
 m
 
Les œuvres de Jean-Sébastien Denis portent en elles les traces d’une incessante investigation motivée par ce qui semble être une véritable obsession de la peinture, du médium et de ses inépuisables potentialités. De ces recherches à jamais irrésolues se dégagent aujourd’hui, après plus de 15 années d’exploration, des écosystèmes picturaux qui témoignent d’une singularité artistique plus affirmée que jamais. Pour sa troisième exposition solo à la Galerie Simon Blais, l’artiste présente une nouvelle série d’œuvres sur toile et sur papier. Machinations propose des univers abstraits constitués de réseaux complexes de formes hétérogènes dialoguant au sein d’espaces éthérés. Poursuivant les jeux de textures et de densité visuelle qui caractérisent sa production précédente, Denis s’engage cette fois-ci dans la conquête de la troisième dimension en créant des mondes sans gravité dominés par des réseaux de formes en suspension. Ces espaces en profondeur sont habités par un nouveau vocabulaire de formes où l’organique (ici associé à la gestualité et à la fluidité des formes) côtoie un visuel inspiré d’univers numériques (davantage graphique et géométrique, marqué par la précision du trait). Avec Machinations,Jean-Sébastien Denis conjugue ainsi une esthétique inspirée du monde virtuel — témoignant par le fait même de l’évolution de son processus créatif — à une recherche formelle tournée vers les propriétés physiques de son médium.
 
 

m

Le lancement officiel du catalogue Jean-Sébastien Denis : Machinationsaura lieu au cours du vernissage. Comprenant un essai inédit de Benjamin Klein, cette publication témoigne de la présente exposition tout en proposant un bilan de la production récente (2009-2011) de Jean-Sébastien Denis.

 

 

m
YANN POCREAU
ACCROCHAGE
2007-2009
 
 
La Galerie Simon Blais est heureuse d’annoncer l’amorce d’une nouvelle collaboration avec l’artiste Yann Pocreau, qui compte désormais au nombre des artistes qu’elle représente. Afin de souligner cette venue et de nous mettre en appétit, la galerie présente un accrochage d’œuvres sélectionnées parmi les images qu’il a produites entre 2007 et 2009.
 
 
 
La pratique photographique de Yann Pocreau est essentiellement portée par la forte présence du sujet et celle du lieu, par leur intime cohabitation. En procédant à diverses interventions physiques, l’artiste souhaite développer une relation empathique avec le lieu afin de faire émerger une bribe de son histoire latente, de son contexte. Il y a donc, dans son travail photographique, un intérêt croissant pour les rapports de possibilités et d’impossibilités entre les états du corps et ceux d’un lieu choisi. Ce choix, longtemps porté par le potentiel narratif, historique, politique ou simplement photographique d’un lieu donné, se présente de façon beaucoup plus éclairée aujourd’hui, choix nommé, guidé, non pas par un dit potentiel, mais plutôt par sa source : le contexte. Ainsi, en usant de différentes stratégies formelles et de mise en scène, Pocreau tente de révéler ce contexte, d’établir un contact avec lui. La lumière naturelle y joue pour beaucoup. En plus de son omniprésence dans l’œuvre de Yann Pocreau, elle participe à la mise en scène, elle anime les lieux, marque certains détails ou magnifie la surface des murs ou celle du corps de l’artiste. Elle est un guide que doit suivre ce corps pour scinder l’espace; s’y plier pour l’adapter, le comprendre.
 
 
 

GALERIE SIMON BLAIS

5420, boul. Saint-Laurent, local 100
Montréal (Québec)
H2T 1S1
514 849-1165
 

http://www.galeriesimonblais.com/fr/

 

© Éric Bolduc Communications

 

 

À l’affiche

 

 
 
APPEL DE DOSSIERS D’ARTISTES
Œuvres recherchées
 
 
Nous sommes à la recherche d’œuvres constituées d’images qui n’ont pas été prises par une personne regardant par le viseur d’un appareil photo, mais qui ont fait appel d’une manière quelconque aux possibilités automatiques de l’appareil pour leur captation, et ce parfois même sans aucune intervention humaine.
 
 
Ces images peuvent recourir au contrôle à distance, aux détecteurs, à la télévision en circuit fermé, à la webcaméra et à Internet. Elles peuvent comporter l’utilisation d’ordinateurs, de robots, de drones ainsi que de l’appareil photo. L’œuvre achevée peut être murale ou prendre la forme d’une installation, d’une vidéo ou d’un projet Web, mais la priorité sera accordée aux œuvres de nature photographique. Nous sommes à la recherche de travaux qui défient l’idée que nous nous faisons de la relation entre le photographe et la photographie, et entre la technologie et l’humain.
 
 
 
Envoi des dossiers
m
Faites parvenir vos dossiers selon les directives (en français ou en anglais) par courriel seulement à : soumission2013@moisdelaphoto.com

Vous avez jusqu’au 21 novembre 2011.

 

 

Les directives

m
(ici)
m
m