LoopLoop de Patrick Bergeron

 
LoopLoop
la mémoire d’un voyageur
 Patrick Bergeron
 
 
Jusqu’au
26 août 2011
 
 
 
L’artiste montréalais Patrick Bergeron propose une expérience visuelle fascinante à l’aide d’images captées à bord d’un train vers Hanoi, au Vietnam. Les 1000 images composant ce plan ont été assemblées pour former une gigantesque fresque panoramique dans laquelle sont intégrés d’autres éléments en mouvement. À la recherche de souvenirs et de détails oubliés, l’artiste manipule ces images avec brio afin de créer un périple à la fois ludique et spectaculaire. Sa démarche se situe entre l’animation, le film expérimental et le documentaire.
 
 
Ce court métrage a remporté 19 prix et mentions et a été présenté dans plus de 60 pays lors de festivals ou d’expositions : Onedotzero au Royaume-Uni, ARS Electronica en Autriche, Videoformes en France, SXSW au Texas, Mediawave en Hongrie, Cartes Flux en Finlande, MOCA Tapei, MOCA Shanghai. LoopLoop a été aussi projeté lors des 9es Sommets du cinéma d’animation en décembre dernier. L’œuvre a été présentée sous forme d’installation au Festival TodaysArt à La Haye (Pays-Bas) en 2007, au Mois Multi à Québec en 2009, à la Grunt Gallery de Vancouver (Colombie-Britannique) en 2010 et à la Neutral GroundGallery de Régina (Saskatchewan) en 2011. Cette fois-ci, une nouvelle version de l’installation se déploie pour la première fois à Montréal, dans la salle Norman-McLaren.
 
 
Voici la réflexion de l’artiste sur son œuvre : « Pendant un voyage dans les pays du Sud-est asiatique, j’ai capté la réalité des gens, les déplacements fréquents et le rythme des journées. Au retour du voyage, plusieurs souvenirs étaient déjà oubliés. Ma mémoire a failli devant l’abondance des sujets rencontrés. Lors du visionnement des séquences d’images capturées, je me remémore une sélection précise d’événements. Ma mémoire retrouve enfin une vitalité et gagne en précision grâce à ces images. En regardant celles-ci à plusieurs reprises, je détecte de nouveaux faits intéressants : un chien caché dans un coin, une enseigne sur un mur, une personne avec une drôle de physionomie. Chacun de ces détails, inaperçu auparavant, façonne et contribue désormais à ma mémoire et à mes souvenirs. »
 
 
 
 

 
 
Chercheur et bricoleur œuvrant aussi dans le domaine des effets spéciaux, Patrick Bergeron a complété un baccalauréat en génie physique à Québec et une maîtrise en aérospatiale à Montréal. À la fin de ses études en 1993, il décide de s’approcher de son champ d’intérêt, le cinéma. Il est employé de l’Office national du film du Canada de 1993 à 1996, où il travaille avec des techniciens et des réalisateurs de renom. L’ONF devient alors son école du cinéma en l’initiant aux techniques d’effets spéciaux numériques. Il devient peu à peu un artiste du « compositing » (la composition d’images). Depuis plus de 15 ans, il travaille dans le domaine des effets spéciaux pour le cinéma, associant son nom à des projets d’envergures tels The Lord of the Rings de Peter Jackson et The Matrix d’Andy et Lana Wachowski.
 
 
En plus de ses activités professionnelles, il continue d’explorer la composition sonore, l’image et les nouveaux médias. Dans son travail, il modifie et manipule le son, l’image et leurs détails, explorant les concepts du rythme et de la mémoire. On peut visiter le site Web de l’artiste à cette adresse : http://patrickbergeron.com/.
Une installation vidéo de Patrick Bergeron présentée par la Cinémathèque québécoise en collaboration avec Fantasia.
 
 

Salle Norman-McLaren

335, boul. De Maisonneuve Est
Montréal, Québec
H2X 1K1 Canada
Métro Berri-UQAM (sortie Maisonneuve)
 
 

m 

Date de tombée

1er août 2011
Thème : Lieux de passage
m

 (ici)

m

m